COLLECTIF DES VICTIMES DES MANIFESTATIONS DU 10 AU 12 JUILLET FACE À LA PRESSE

‘’ Nous n’avons pas encore vu un programme destiné aux familles des victimes ‘’ dixit le porte-parole M. Abdoulaye Sidibé

Le collectif des victimes civiles des manifestations violentes survenues du 10 au 12 juillet dans le cadre des manifestations du M5-RFP était face aux medias en début du weekend dernier pour partager avec l’opinion, les différentes activités qu’il a menées depuis sa mise en place. Deux membres du comité stratégique du M5-RFP , imam Oumar Diarra et Jeamille Bittar ont participé à la rencontre.

Dans ses propos introductifs, le porte-parole du mouvement a souligné que le collectif a répertorié trente-cinq blessés graves qui traversent des moments difficiles selon M. Abdoulaye Sidibé. Ces blessés sont ceux qui ont des membres fracturés ou des impacts de balles dans le ventre ou ailleurs . ‘’ dans nos investigations nous avons compté 14 morts dont 13 à Bamako et 1 à Sikasso’’. M. Abdoulaye Sidibé
« sur ces 14 morts , les familles des 10 sont membres du collectif . 3 familles ont déclaré qu’elles n’entreprendront rien du tout et s’en remettant au jugement de Dieu . elles disent qu’elles ignorent ceux ou ceux qui ont tiré sur leurs enfants mais Dieu qui connaît leur identité les punira pour leurs actes’’, a indiqué le porte-parole du collectif des victimes. Le conférencier souligne que les blessés admis à l’hôpital Gabriel TOURÉ étaient laissés à leur sort et c’est la raison pour laquelle le collectif a (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU LUNDI 29 MARS 2021

MAHAMANE TOURE – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *