CHÉRIF OUSMANE MADANI HAÏDARA SUR L’IMMIXTION DES RELIGIEUX DANS LA POLITIQUE

‘‘Si moi Haïdara voulais faire de la politique, je quitterais la mosquée’’

Le guide spirituel de Ançar dine International Ousmane Cherif Madani Haidara vient de se prononcer sur la délicate question relative à, l’immixtion des religieux dans la politique. Dans ses explications, le puissant prêcheur ne souligne pas l’interdiction pour un religieux de se lancer dans la politique mais trouve plutôt, une incompatibilité entre le rôle de leader politique et de leader religieux.

Haïdara souhaite avant tout que la religion joue son rôle et que la politique fasse autant. «Mais cela ne signifie pas qu’un religieux ne doit pas faires la politique. Si moi, Haidara voulais faire la politique, je quitterais la mosquée pour prendre une autre position pour dire que ce n’est pas une question de religion. Je veux être le président, parce que je suis malien. Pour moi étant dans la mosquée, on doit laisser la politique. Ce qui est à la base de tout cela, c’est le fait que les hommes poli- tiques ont échoué. Quand ils ont échoué, ils sont venus se confier aux religieux. Si vous ne parvenez plus et que vous vous confiez à la religion donc comme vous ne pouvez plus, les religieux doivent s’occuper du pays. Laissez-nous un peu le pays pour que nous aussi nous puissions chercher un peu. Dans ce cas comme les hommes politiques ne peuvent plus, que la politique laisse la religion gérer le pays pendant cinq (05) ans pour voir ce qui va se passer. Je veux juste dire (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU LUNDI 30 MARS 2021

Mahamane TOURÉ – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *