sample application letter for sick leave employee training research paper college thesis topics psychology essay looking for alibrandi thesis national anthem fit college essay question dussehra essay in punjabi for class 4 thesis quotes tagalog
jeu. Juil 29th, 2021

BAH N’DAW LORS DE LA CÉRÉMONIE DE REMISE DE L’EURO SYMBOLIQUE AU MALI

«Nous apprécions la détermination de la Cour, nous acceptons avec honneur»

Dans le cadre de la réparation des préjudices subis par les victimes du crime de guerre commis par Ahmad Al Faqi Mahdi à Tombouctou, en 2012, le Fonds au profit des victimes de la Cour Pénale internationale a organisé au Centre International  de Conférence de Bamako (CICB),une cérémonie solennelle ce mardi 30 mars 2021,

Leprésident de la Transition, Bah N’DAW, chef de l’État ainsi que leDirecteur adjoint de l’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO) au nom de la Communauté Internationaleont reçu un euro symbolique en guise de la réparation de la destruction des mausolées et autres valeurs culturelles de Tombouctou.

Cette cérémonie de remise  aenregistré la présence du Premier ministre,Chef du Gouvernement, Moctar Ouane;du ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, M. Mohamed Sidda Dicko, du ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, Mme Kadiatou Konaré; de la Procureure de la Cour Pénale Internationale (CPI), Fatou Ben Souda; du Directeur général adjoint de l’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO), M. Xing Qu;de Mama Koïté Doumbia, présidente du Fonds au profit des victimes, organe indépendant mis en place par le statut de Rome, traité fondateur de la CPI, entre autres invités.

Rappelons quesur la saisine du gouvernement de Bamako, la CPI avait ouvert une enquête pour crime de guerre. Le 27 septembre 2016, M. Ahmad Al Faqi Al Mahdi a été reconnu coupable et condamné à neuf ans de prison et au paiement de 2,7 millions d’euros au titre des réparations aux victimes, parmi lesquelles la Communauté de Tombouctou, la population malienne et la Communauté Internationale, mobilisées dans la reconstruction du patrimoineen 2015.

Les réparations individuelles et collectives ont débuté en janvier dernier, en application des décisions de la CPI. Considérant la valeur inestimable et universelle des édifices détruits, la CPI a ordonné que soit reversé un euro symbolique respectivement à l’État malien et à l’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO).  Ce dédommagement avait été accordé à l’issue du procès historique d’un djihadiste malien par la Cour Pénale Internationale (CPI), laquelle avait pour la première fois (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU MERCREDI 31 MARS 2021

Alpha C. SOW – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *