DES COMBATTANTS DE DA NAN AMBASSAGOU ET DU GSIM S’ENTRE-TUENT

Ces derniers temps, le courant ne passe pas entre Dan Na Ambassagou et le Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans (GSIM). Ce climat de tension est à la base des affrontements entre les deux groupes qui n’ont pas les mêmes ambitions, ni les mêmes missions.

Si Da Nan Ambassagou est un groupe d’autodéfense de chasseurs dogons fondé en 2016 au Mali qui a pour seigneur de guerre Youssouf Toloba, le Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans (GSIM) est une organisation militaire et terroriste, d’idéologie salafiste djihadiste, formée le 1ᵉʳ mars 2017 pendant la guerre du Mali qui a à sa tête Iyad Ag Ghali, chef de guerre touareg et djihadiste.

Il nous revient que le samedi 27 mars 2021, le chef de village de Piron dans la sous-préfecture de Goundaka et deux autres personnes ont été exécutées par la milice Da Nan Ambassagou. Des sources au parfum de cette question font savoir que « c’est suite à l’attaque perpétrée contre la milice dans laquelle deux miliciens ont été tués que le Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans (GSIM) qui a pour leader Iyad Ag Ghali a revendiqué dans une vidéo non officielle l’attaque du 29 mars 2021 contre Da Nan Ambassagou à Orotouna, entre Bandiagara et Bankass. Après cette attaque, le Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans (GSIM)  composé de terroristes n’a pas tardé à étaler sur la place publique les butins de guerre. Les éléments de Iyad Ag Ghali ont mis sur la place publique : un fusil à motif AK, un Mosin-Nagant, un fusil non identifié, 4 fusils de chasse, des munitions, du matériel et six motos.

Cette nouvelle proportion qui n’est rien d’autres que des combats entre Dan Na Ambassagou et le Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans (GSIM) est inquiétante ».

Tougouna A. TRAORE – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *