CONSEIL SUPERIEUR DE L’AGRICULTURE

BAH N’DAW ACCORDE 15% DU BUDGET NATIONAL AU SECTEUR DU DEVELOPPEMENT RURAL

Sous le slogan : « Exploitons nos potentialités naturelles, garantie d’une agriculture émergente », se sont tenus le mardi 30 mars 2021 dans la salle des banquets de Koulouba les travaux de la 11ème session du Conseil Supérieur de l’Agriculture. Cette session a mobilisé tous les acteurs de l’agriculture et était placée sous la présidence de Bah N’Daw, président de la Transition, chef de l’Etat. Elle marque le lancement de la campagne agricole 2021-2022.

A l’entame de ses propos, Mahmoud Ould Mohamed, ministre de l’Agriculture de l’Élevage et de la Pêche, a fait un bref exposé du plan triennal de campagne agricole et évoqué les difficultés rencontrées lors de la campagne agricole 2020-2021 au Mali.  Pour lui, son département inscrit son action dans le cadre de la Loi d’Orientation agricole, la feuille de route de la Transition sans oublier le contexte sanitaire très marqué par la pandémie du Covid-19.

S’agissant des diverses menaces sur le patrimoine foncier agricole, le Ministre a décidé d’y mettre fin.

Par ailleurs, Mahmoud Ould Mohamed, s’est dit très favorable à la réhabilitation des sols pour booster la productivité, la formation des paysans, et celle des jeunes et les femmes dans le cadre de l’utilisation efficiente des pesticides. Il ajoutera que son département misera également, pour cette campagne, sur une hausse des productions pour les céréales notamment le riz, le maïs, le blé, le mil, le sorgho, le fonio. Considérée comme sa première (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU JEUDI 01 AVRIL 2021

Ibrehima KONE – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *