ENLEVÉE ET ASSASSINÉE PAR LE GSIM D’IYAD AG GHALI

 LE CORPS DE L’OTAGE  SUISSE BEATRICE STOCKLY  A ETE IDENTIFIÉ ET  EST EN INSTANCE DE RAPATRIEMENT DANS SON PAYS

Dans cette triste fin de l’histoire de la suissesse Beatrice Stockly  figure un homme. Sauveur  hier de la  dame, il  vient d’être son bourreau. Il s’agit   d’Iyad Ag Ghali dont le groupe Ansardine  avait libéré Beatrice Stockly  en 2012 avant de l’enlever  une seconde fois  pour cette fois- ci  la  tuer sous les couleurs du GSIM. « Son corps découvert par les autorités sécuritaires maliennes sera transféré dans son pays »,  annonce   un communiqué du  Département Fédéral des Affaires Etrangères (DFAE) de la Suisse. Béatrice Stockly s’était engagée dans des actions sociales à Tombouctou.  C’est dans cette cité des 333 saints qu’elle avait  fait l’objet d’un rapt en 2012 . Elle avait été libérée au bout de quelques jours   par Ansar Dine d’Iyad Ag Ghali.  Suite à la libération de la région de Tombouctou qui était occupée par les  groupes terroristes,  Mme Beatrice Stockly est retournée à Tombouctou en janvier 2013 pour continuer ses œuvres. Elle  a été enlevée dans la nuit du 7 au 8 Janvier 2016 à Tombouctou, au Nord du Mali.   Cela faisait ainsi  la deuxième  fois qu’elle était victime d’enlèvement  par des islamistes.  Des enregistrements diffusés sur les sites djihadistes à l’époque , Al Mourabitoune avait  revendiqué l’enlèvement de la suissesse Béatrice à Tombouctou dans la nuit du 7 au 8 janvier 2016. Afin qu’elle soit libérée, les ravisseurs avaient  posé comme conditions : la libération de djihadistes prisonniers à Bamako en contrepartie et l’un de ses dirigeants, Abou Tourab, détenu à la (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU JEUDI 01 AVRIL 2021

Mahamane TOURÉ – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *