ÉFFRITEMENT DU CLIMAT DE PAIX SOCIAL AU MALI

LA PART DE RESPONSABILITE DES LEADERS RELIGIEUX

L’islam par essence est unique et prône la paix. Si tous ne sont pas concernés, il est bon de noter que plusieurs leaders religieux qui sont les ambassadeurs de la religion font cependant tout sauf, ce que leur recommande leur religion. Certains d’entre eux s’adonnent à une concurrence sans fondement pour gagner le cœur des politiciens lors des élections. Du coup, l’on assiste aujourd’hui à une opposition entre différents courants religieux qui donne lieu à des critiques, des injures qui entravent la paix sociale.

Le Mali ne deviendra que ce que les leaders religieux voudraient qu’il soit à cause de leur forte implication dans la gestion des affaires. Sans être les acteurs directs de la gouvernance des affaires publiques, leurs avis comptent et sont pris en charge par les autorités politiques qui les sollicitent pour les mobilisations électorales.

En contrepartie de cette mobilisation, certains politiques n’hésitent pas à mettre sur la table des millions de FCFA à la dimension de la capacité mobilisatrice du dit leader religieux sachant bien que c’est eux qui sont les grands électeurs au Mali.

Aujourd’hui, l’on constate (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU MERCREDI 07 AVRIL 2021

Mahamane TOURÉ – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *