LA TRANSITION MALIENNE AU CŒUR D’UNE RENCONTRE AUX NATIONS UNIES HIER

L’ONU  APPELLEÀ DES SCRUTINS TRANSPARENTS POUR «QU’UNE MAUVAISE ELECTION  NE DEVIENNE A  NOUVEAU LE DECLENCHEUR D’UNE NOUVELLE INSTABILITE POLITIQUE »

Les  protestations issues des élections législatives de Mars –Avril  2020 ont conduit à   un Coup d’Etat le 18 Aout  2020.   Face au conseil de Sécurité  des Nations Unies, le chef des opérations de paix de l’ONU a  invité les autorités de la transition  à  tout mettre en œuvre pour réussir les futures les élections. « Ces élections représentent le test décisif de la transition actuelle et une étape nécessaire vers le retour du Mali à l’ordre constitutionnelle » a déclaré M. Jean-Pierre Lacroix.  L’ONU craint surtout  qu’une mauvaise organisation des futures échéances électorales  ne puisse ouvrir de nouvelles hostilités pouvant aboutir à un autre Coup d’Etat.

Partout  dans le monde  et très généralement en Afrique, les   crises post électorales    ont toujours  conduit    à un effondrement du climat social. Le Mali  n’a  pas échappé à cette règle en 2020 avec  un coup d’état perpétré   le 18 aout 2020 contre le régime dirigé par Ibrahim Boubacar Keita. Aujourd’hui avec l’appui de la communauté Internationale, le  Malitend peu à peu vers     à  signer son retour vers  l’ordre constitutionnel normal. Les différents organes de la transition  étant déjà mis en place,  le processus doit s’achever avec l’organisation de nouvelles élections  générales.  Pour l’ONU,  il est impératif que toutes les conditions soient réunies par les autorités en place afin  d’organiser des élections crédibles et transparentes.   Face aux membres du(…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU MERCREDI 07 AVRIL 2021

Mahamane TOURÉ – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *