essay on agape love need of dams in pakistan essay in english creativity essay ielts application letter for closing internet connection business plan template for private practice vacation essay spm structure of research paper mla thesis on neck pain
jeu. Juil 29th, 2021

FRONTIÈRE MALI-SÉNÉGAL

QUAND COVID-19 ENRICHIT LES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ

La maladie à Coronavirus a causé énormément de dégâts économiques dans les pays du monde. Les Nations africaines  qui ont certes été les moins épargnées par cette crise sanitaire  sont les économies les plus touchées. Cette pandémie, si elle a fait des malheureux, a aussi fait beaucoup d’heureux. C’est le cas par exemple des policiers qui se trouvent à la frontière Mali-

Sénégal qui se « frottent bien les mains ». À chaque traversée de la frontière, les passagers payent 5.000 FCFA.

Au Mali, bon nombre de nos compatriotes ne croient pas en cette maladie du Coronavirus. Ils estiment que c’est un business créé par les Occidentaux en complicité avec les dirigeants africains.

En Europe, cette opinion est loin d’être partagée. La maladie continue à faire des ravages et certains pays européens sont à leur troisième confinement. Là-bas, les mesures-barrières sont respectées, et les autorités sanctionnent sévèrement les cas d’indiscipline.

En Afrique, la maladie n’a pas connu une telle progression qui a tant étonné l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). L’opinion aussi ne croit pas en cette maladie. «C’est un business», disent certains.

C’est à Diboli et Kidira, frontière Mali-Sénégal, ou le business de cette maladie semble être une réalité. En effet, selon plusieurs sources, les policiers maliens et sénégalais stationnés dans ces deux (02) frontières (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LE «NOUVEL HORIZON» DU VENDREDI 09 AVRIL 2021

DEMBA KONTE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *