sample application letter for seminar invisible ink research paper dissertation topics in business administration pdf abstract thesis about smoking case study vs case control
mer. Juin 16th, 2021

L’IMAM MAHMOUD DICKO CHEZ LE CHERIF DE NIORO

 QUAND LES ENNEMIS D’HIER DEVIENNENT LES AMIS D’AUJOURD’HUI

« Tout est  bien qui finit bien », a – t-on l’habitude de qualifier les  situations  qui  se  terminent sur des bonnes notes malgré des difficultés  dans leurs parcours. Cet adage sied parfaitement   avec la  visite de l’Imam  Mahmoud DICKO qui   était chez le chérif de Nioro le samedi dernier pour une visite de  courtoisie. Les deux hommes ont eu un long moment d’échanges    à huis-clos  à l’issue duquel, « ils ont renouvelé  leur  engagement à rester ensemble » souligne une source présente à la rencontre.

   La collaboration entre l’imam Mahmoud DICKO   et le chérif de Nioro a commencé sous feu ATT   lorsque  l’Assemblée  Nationale s’apprêtait à adopter le  code  de la famille.    Dans le   cadre de leur collaboration, l ‘imam Mahmoud DICKO a de nouveau sollicité l’appui du  chérif de Nioro  lors des manifestations du M5-RFP.    Les adeptes de M’Bouillé Haidara   répondaient d’ailleurs massivement présents à toutes   les rencontres du M5-RFP qui se sont tenues  au niveau du Boulevard de l’indépendance  aussi bien qu’au niveau du siège de  la CMAS de l’imam Mahmoud DICKO. Le chérif de  Nioro   pesait tellement  lourd dans la balance lors de cette crise que  Gouvernement, Médiation et  Manifestants luttaient chacun pour   l’avoir leur côté.    En Moins de deux semaines, le médiateur de la CEDEAO Goodluck Jonathan    lui avait rendu visite  et sollicité son appui pour la résolution de la crise.  Le médiateur avait quitté Nioro du Sahel   très confiant quant à la résolution de  la crise politique.    Aussitôt, c’est une délégation du (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LE «NOUVEL HORIZON» DU VENDREDI 09 AVRIL 2021

MAHAMANE TOURE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *