short essay in german language how to write application letter to ministry of agriculture business plan template information technology acquisition business plan essay on human rights wikipedia example essay good introduction
jeu. Juil 29th, 2021

ASSASSINAT DE SIDI IBRAHIM OULD SIDATT, PRÉSIDENT DE LA CMA SURVENU A BAMAKO HIER

UN GROUPE D’INDIVIDUS AVAIT PROMIS DE LE TUER, LE GOUVERNEMENT ANNONCE L’OUVERTURE D’UNE ENQUETE

La Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) et le Comité de Suivi de l’Accord (CSA) ont connu  une rude journée hier mardi 13 avril 2021 suite à l’assassinat de M. Sidi Ibrahim Ould Sidatty. C’est devant son domicile que deux individus armés ont ouvert le feu sur lui avant de prendre la fuite. Le président en exercice de la CMA et chef de la délégation de cette dernière au sein du CSA était dans le viseur d’un groupe d’individus qui annonçait sa mort prochaine. Le Gouvernement et le patron de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA) ont regretté la mort du cadre de la CMA.

C’est dans le quartier résidentiel dénommé Kidalbougou que le désormais ex patron de la CMA a été assassiné par des individus armés. La seule identification connue des auteurs du crime est qu’ils étaient à moto. Mortellement atteint par les balles, Ould Sidatty a été urgemment transporté au Golden  life Hospital de Baladalabogou  où il succomba quelques heures plus tard. À l’annonce de sa mort, les interrogations pleuvaient afin de connaître les auteurs et le mobile du crime.

De l’évidence, le défunt Ould Sidatty n’était pas apprécié de tous les Maliens car certains le voyait en ennemi  mais  le fait d’aller jusqu’à commettre le forfait le plus ultime ne peut être que l’œuvre de quelqu’un qui lui en veut énormément. C’est ainsi qu’un groupe d’individus qui se réclament de la Communauté des Brabichs de Taoudenni avaient promis de le tuer.

‘‘Nous, dignes fils des Brabichs de la Région de Taoudéni, ne trahirons jamais le sang de nos Martyrs, …Les malfrats qui vivent du sang des martyrs des Brabichs à Bamako en s’imposant comme personnes inconsommables dans la région de Taoudéni, grâce à leur réseau dans l’État malien… ne continueront plus de prendre en otage la région de Taoudéni.

Nous prenons l’engagement devant ALLAH Soubhanahou Wa Taallah, les veuves et les orphelins Brabichs, que les traitres qui ont bloqué, par les magouilles et l’argent acquis malhonnêtement sur le dos de nos combattants, la mise en place des autorités intérimaires dans trois (03) Communes: (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LE «NOUVEL HORIZON» DU MERCREDI 14 AVRIL 2021

MAHAMANE TOURE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *