business plan disclaimer uk de la salle university research paper thesis on logistics and supply chain management bursary motivation essay example digital marketing thesis ideas business plan evaluation criteria
mar. Mai 18th, 2021

BAH N’DAW, PRESIDENT DE LA TRANSITION, DANS SON MESSAGE A LA COMMUNAUTE MUSULMANE

‘’ Chacun de nous est d’abord responsable de sa propre sécurité sanitaire’’

A l’instar d’autres communautés musulmanes, depuis hier, mardi 13 avril 2021, notre pays observe le jeûne qui est une obligation pour tout musulman répondant aux critères. A propos de cette question, le Président de la Transition, Bah N’Daw a fait  un message dans un contexte où l’épidémie de la maladie à Coronavirus secoue notre pays.

Selon le Président de la Transition, Bah N’Daw dans son adresse à la Communauté musulmane du Mali à l’occasion du début du mois sacré de Ramadan 2021, notre pays, le Mali, observe depuis ce jour mardi 13 Avril 2021, le mois béni de Ramadan.

 Rappel : l’islam comporte cinq exigences fondamentales, c’est-à-dire les cinq piliers de l’islam. Ce sont les devoirs que tout musulman doit appliquer. Il s’agit de : la profession de foi ; la prière ; l’aumône ; le jeûne du mois de ramadan ; le pèlerinage. Il ressort des explications du Chef de l’Etat, Bah N’Daw que ce mois de jeûne, de prières, d’invocations, de partage par excellence et de communion, est marqué cette année par la situation particulière que vit notre pays :  « Je veux nommer la pandémie de COVID-19 dont le monde entier est encore en proie. Cette pandémie qui nous a sérieusement ébranlés ces derniers jours. Vous le savez notre pays a connu une recrudescence du nombre élevé de tests positifs à la COVID-19, une situation qui m’a amené à tenir un Conseil Supérieur de la Défense Nationale pour prendre des mesures qui, je l’espère seront efficaces pour mettre fin ou du moins réduire drastiquement le taux de contamination », dit-il.

A travers ces mesures, il s’agit de : procéder à une nouvelle distribution massive et gratuite de masques ; veiller au respect scrupuleux du port obligatoire du masque facial en public ; renforcer la communication sur le respect des mesures de prévention telles que le lavage des mains au savon (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LE «NOUVEL HORIZON» DU MERCREDI 14 AVRIL 2021

TOUGOUNA TRAORE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *