air ink research paper dissertation proposal editing rsm sunnyvale homework help plasma essay a level economics essay questions and answers
jeu. Juil 29th, 2021

VENDEURS ET CLIENTS SE PLAIGNENT DE LA HAUSSE DES PRIX DES DENREES DE PREMIERE NECESSITE

Le ramadan a officiellement débuté, ce mardi 13 avril 2021  sur toute l’entendue du territoire national. Une période qui consiste à se rapprocher plus de Dieu, mais qui coïncide au Mali avec la hausse des prix des denrées de première nécessité.

À Ségou, notre équipe de reportage s’est rendue au grand marché de la ville situé au quartier centre commercial. Vendeurs et clients se plaignent tous de la hausse des prix des denrées en cette période.

Nous sommes dans le mois béni du Ramadan. Une période de prière, de pardon et surtout qui permet aux musulmans de se rapprocher plus de Dieu. Au Mali, des personnes profitent de cette période pour augmenter le prix des aliments afin d’avoir plus de fortune.

À Ségou, malgré la mise en garde du gouvernement sur la hausse des prix, les clients et vendeurs crient à la cherté des denrées de première nécessité . Au grand marché de Ségou situé au quartier centre commercial où notre équipe de reportage a fait un tour, ce mardi 13 avril 2021, premier jour du ramadan, le constat est alarmant.

Fatoumata Coulibaly, vendeuse de patte d’arachide: «Nous vendons le kilo de la patte d’arachide à 1.000 FCFA. Nous vendons le détail entre 100 F et 150 F. Mais le prix pourrait augmenter les jours qui suivent, car l’arachide ( …)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LE «NOUVEL HORIZON» DU MERCREDI 14 AVRIL 2021

DEMBA KONTE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *