can you die from too much homework english essay for grade 12 unforgettable incident of my life essay in english essay book pdf banana peel as an alternative floorwax research paper how to teach critical thinking to toddlers sample cover letter for non profit organization short essay about myself
mar. Mai 18th, 2021

PRESUMÉE VENTE DE L’INA A DES PARTICULIERS

LE PROCUREUR DU POLE ÉCONOMIQUE OUVRE UNE ENQUETE

Le bradage des bâtiments publics de l’Etat a fait l’objet de plusieurs critiques au sein de la population. Lors d’une de ses manifestations, le Collectif des acteurs des marchés de Bamako avait évoqué la vente des bâtiments aux plus riches comme l’un des motifs de leur arrêt de travail. Tout récemment, c’est la vente du bâtiment de l’Institut National des Arts (INA) qui a créé la polémique. Pour mettre la lumière sur cette affaire le Procureur du Pôle Économique et Financier a décidé d’ouvrir une enquête.

Le tonitruant magistrat Mahamadou Kassogué a informé l’opinion de cette décision à travers une lettre, hier jeudi 29 avril 2021.

Le Procureur du Pôle anti-corruption a indiqué que depuis quelques temps, des rumeurs persistantes font état de la cession à des particuliers de l’immeuble abritant l’Institut National des Arts (INA). ‘‘Cette cession  qui n’a été portée à la connaissance du public que de façon incidente, semble à tous égards être intervenue dans des conditions laissant subsister de sérieux doutes sur la transparence de l’opération’’, estime le Procureur.

De l’entendement de Mahamadou Kassogué,  d’autres biens immobiliers de l’État ont été cédés à des particuliers, suscitant l’incompréhension des populations dans des conditions similaires.

‘‘Face aux forts risques de malversations inhérents à de telles opérations et à l’indignation que ces cessions suscitent (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LE «NOUVEL HORIZON» DU VENDREDI 30 AVRIL 2021

MAHAMANE TOURE – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *