thesis statement on sexism pr manager cover letter gis in agriculture research paper childhood vs adulthood essay conclusion women's education essay in kannada lawn mowing business plan template
mar. Juin 15th, 2021

ESCLAVAGE PAR ASCENDANCE DANS LA RÉGION DE KAYES

LA CNDH PRÉOCCUPÉE PAR LA RECRUDESCENCE DES VIOLENCES DANS LE VILLAGE DE BAKHAMABOUGOU

Nous l’annoncions dans notre parution d’hier, « plus de 60 personnes ont été chassées du village de Bakhamabougou ». Face à cette recrudescence violences liée à l’esclavagisme par ascendance dans la région de Kayes, notamment dans le village Bakhamabougou, la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) a exprimé, à travers un communiqué publié le 4 mai dernier, toute sa préoccupation et interpellé le Gouvernement.
A Kayes, première région du Mali, la pratique de l’esclavage par ascendance est très encrée dans certaines localités. De plus en plus, des populations considérées comme esclaves dans certaines zones veulent coute que coute s’affranchir. Ce qui crée parfois des tensions entre les supposés « esclaves » et leurs « maitres » qui veulent perpétuer leur domination vieille, à leurs dires, de plusieurs générations.
C’est ainsi que les supposés esclaves en voie d’affranchissement sont maltraités, bien ligoter, souvent même tués par les « maitres ». Le village de Bakhamabougou, situé dans la commune de Madiga Sacko, cercle de Diéma, n’a pas fait exception à cette règle.
En effet, suite à la recrudescence de la violence liée aux pratiques de l’esclavage par ascendance dans cette (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LE «NOUVEL HORIZON» DU JEUDI 06 MAI 2021

DEMBA KONTE – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *