essay on supreme court of pakistan suicide research paper thesis best friend qualities essay msu nursing application essay how to write business plan examples book analysis thesis statement essay on in the present age nuclear family system is better than the joint family system business plan leadership team
lun. Sep 27th, 2021

PRÉTENDUS MARCHÉS ILLICITES DE PLUS DE 140 MILLIARDS DE FCFA

LE MINISTERE DES TRANSPORTS ET DES INFRASTRUCTURES SE RÉSERVE LE DROIT DE PORTER PLAINTE CONTRE ISSA SYNAYOKO POUR « FAUSSES ALLÉGATIONS »

Dans une correspondance adressée aux autorités de la Transition en date du 18 mai 2021, Issa Synayoko inspecteur du trésor, juge « illicite » la passation de marchés  de construction de routes portant sur plus de 140 milliards F CFA. Les services techniques du ministère des Transports et des Infrastructures n’ont pas mis de temps à démonter ces fausses allégations, et de porter plainte contre l’auteur pour diffamation.

« Ignorance des procédures de passation des marchés publics, fausses allégations, désinformation et manipulation de l’opinion publique », ce sont là la kyrielle de griefs que les services compétents du ministère des Transports et des Infrastructures retiennent dans la lettre du sieur Synayoko. Dans une note d’éclaircissement rendue public, le ministère précise : « les marchés auxquels M. Synayoko fait allusion sont conformes au Décret n°2015-0604/P-RM du 25 septembre 2015, modifié, portant code des marchés publics et des délégations de service public ».

En effet, la note informe que les trois marchés incriminés par l’auteur de la lettre, à savoir : les routes Sandaré-Kayes ; Banancoro-Dioro et des travaux d’aménagement de la section Sévaré-Mopti de la route nationale n°6 (RN6), d’aménagement de 10 km de voiries dont 5 km dans la ville de Mopti et 5 km dans la ville de Sévaré et la construction de la voie de contournement de l’aéroport de Mopti Ambodédjo, ont été passés dans les règles de l’art avec la plus grande rigueur et transparence possible.

D’ABORD SANDARE-KAYES !

Concernant le premier marché relatif aux travaux de la route Sandaré-Kayes, la note explique que ce marché a été passé par entente directe avec l’entreprise Covec-Mali, conformément à l’article 58 du Décret n°2015-0604/P-RM du 25 septembre 2015, modifié, portant code des marchés publics et des délégations de service public. Ce, après l’autorisation du Ministre de l’Economie et des Finances.  

ENSUITE BANANKORO-DIORO !

S’agissant du marché relatif aux travaux de construction et de bitumage de la route Banankoro-Dioro confiés à l’entreprise EGK, il a suivi la même procédure que le premier, après l’accord du ministère de l’Economie et des Finances à travers la lettre confidentielle n°02046/MEF-SG du 11 décembre 2020 (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LE «NOUVEL HORIZON» DU VENDREDI 21 MAI 2021

DEMBA KONTE – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *