eco bricks thesis pdf plan dissertation constitution de 1791 nursing assistant cover letter application letter for admission to primary school farewell speech essay spm
mer. Août 4th, 2021

LA CRÉATION DE L’ORGANE UNIQUE INDÉPENDANT DE GESTION DES ÉLECTIONS REFAIT SURFACE

DR CHOGUEL KOKALLA MAÏGA ET SON ÉQUIPE PEUVENT-ILS RÉUSSIR LA OU L’ÉQUIPE MOCTAR OUANE A ÉCHOUÉ ?

Si l’organisation des élections transparentes et crédibles occupe une place de choix dans les missions assignées à la Transition, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a été dissoute à la hâte. Plusieurs mois après, les autorités n’arrivent pas à mettre en place une structure en charge de l’organisation des élections dont les présidentielles sont prévues pour le mois de février 2022.

Le lundi 22 février 2021, devant les membres du Conseil National de Transition, l’ancien Premier ministre, M. Moctar Ouane disait ce qui suit : « La Charte et la Feuille de Route assignent à la Transition de jeter les base des réformes électorales,  y compris la création d’un organe unique de gestion des élections. En cela, la Transition est confrontée à une contrainte majeure. Elle ne dispose pas du temps nécessaire pour rendre fonctionnel l’organe afin qu’il prenne en charge tout le processus électoral pendant la Transition. C’est pourquoi, il convient de façon raisonnable d’apporter les améliorations au processus actuel de façon consensuelle afin d’organiser les élections dans le respect strict de la durée de la Transition ».

 Ces propos de l’ancien Premier ministre sont clairs et nets. Si ces propos ont été tenus le lundi 22 février 2021, à la surprise générale, soit plus de trois mois après, le dimanche 13 juin 2021, lors du premier conseil (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LE «NOUVEL HORIZON» DU MARDI 15 JUIN 2021

TOUGOUNA A. TRAORE – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *