means of creative writing business plan per fondi europei tile store business plan locksmith business plan example nano world essay essay on online dating fata merger with kpk essay
mer. Août 4th, 2021

CONCLUSIONS DE L’ATELIER DE REFLEXION SUR LA CREATION DE L’ORGANE UNIQUE DES ÉLECTIONS

LES RÉVÉLATIONS DE L’OBSERVATOIRE CITOYEN POUR LES ÉLECTIONS SUR LES MANŒUVRES DU MINISTRE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE ET DE LA DÉCENTRALISATION

Le Centre International des Conférences de Bamako a servi de cadre les 29 et 30 Juin dernier,  à un Atelier de réflexion sur la mise en place de l’Organe Unique de Gestion des Elections pour les échéances électorales de la Transition. Cette rencontre qui a regroupé les acteurs politiques, de la société civile mais aussi des experts des élections, a recommandé de confier l’organisation des élections aux structures déjà existantes. Selon Ibrahima Sangho, président de l’Observatoire Citoyen pour les Elections, cette conclusion découle

des manœuvres du Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation.

La création d’un organe unique des élections a été une préoccupation de tous les Gouvernements successifs depuis 2011. Les recommandations des différentes tentatives sont restées lettres mortes. Pour le Lieutenant-Colonel Abdoulaye Maïga, Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation qui a présidé la cérémonie d’ouverture du mardi 29 juin, cet atelier est un cadre démocratique qui permettra de dégager un consensus définitif en ce qui concerne la création de cet organe qui définira la conduite des prochaines échéances électorales dans le pays : « La question de l’organe unique de gestion des élections n’est pas une question nouvelle dans notre pays. Le Premier ministre nous a demandé d’envisager dans quelle mesure dans le temps de la Transition, nous pouvons créer un tel organe. Nous ne pouvons pas le faire sans l’aval et l’assentiment de la classe politique qui sont nos partenaires de premier ordre », a déclaré le Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation.

Aux termes de deux jours d’échanges, bien qu’ils soient unanimes sur la création d’un organe unique de gestion des élections, la majorité des partis politiques présents, ont convenu de faire confiance aux structures déjà existantes au regard du temps de la Transitons. Cette position était déjà partagée par le parti ADEMA-PASJ à l’ouverture de l’atelier : «Nous,  nous avons été constants dans notre position par rapport à la création d’un organe unique. Nous pensons que créer un organe unique, opérationnaliser cet organe, (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU LUNDI 05 JUILLET 2021

A.A.D – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *