strengths of literature review my father essay in hindi for class 1 application letter for retail job thesis ecological value thesis on walkways application letter for pcso bsn nursing capstone project examples
mer. Août 4th, 2021

L’IMAM MAHMOUD DICKO A LA COMMEMORATION DES VICTIMES DES MANIFESTATIONS DES 10,11 ET 12 JUILLET 2020

« Dans cette affaire nous ne voulons pas de vengeance, nous voulons la justice »

Il y a une année  qu’une foule  incontrôlable   prenait d’assaut  l’ORTM et  l’Assemblée Nationale   à l’appel du Mouvement du 5 juin Rassemblement des forces patriotiques  (M5-RFP) qui venait de déclencher  une « désobéissance civile ». Les manifestations qui ont duré 72 heures ont  causé d’énormes dégâts dont  la mort de plusieurs individus.  Le M5-RFP leur a  rendu hommage  hier   dimanche 11 juillet 2021 au cours d’une conférence animée par l’autorité morale  du mouvement, l’imam Mahmoud DICKO.   Pour celui dont la mosquée  fut le théâtre d’affrontements meurtriers entre  manifestants et forces  de l’ordre, l’heure est à la justice  et non  à la vengeance.

 C’est finalement au prix du sang que le   M5-RFP   a  gagné sa bataille pour le départ  du régime Ibrahim  Boubacar Keita. En   effet ,  la dernière ligne droite menée  par le M5-RFP  qui s’est traduite par le déclenchement d’une « désobéissance  civile » le 10 juillet 2020  a occasionné (3) trois  jours de manifestations ayant  fait plusieurs morts  et d’énormes dégâts matériels . La justice Malienne a ouvert des enquêtes pour   établir les faits et condamner les  auteurs  .En attendant que justice soit faite, le M5-RFP  a commémoré ses martyrs  hier dimanche  à travers une conférence animée par l’imam  Mahmoud DICKO  à Badalabougou en présence  de plusieurs membres du comité stratégique  du mouvement  qui  sont aujourd’hui membres du Gouvernement . L’un d’entre eux,  imam Oumar Diarra  était la première personne à   intervenir  au cours de la rencontre. Parlant au nom du comité Stratégique  du M5-RFP, le désormais ministre délégué en charge des actions  humanitaires estime que  «  le 10 juillet est une journée historique dans le tournant de notre  grande nation, le Mali.  Une date à laquelle, le régime sanguinaire  sans dignité ni foi n‘a pas hésité à tirer  sur des Maliens qui ne réclamaient que la Justice,  que la bonne gouvernance, que la sécurité » dira Imam DIARRA. Auparavant, il avait  récité des  sourates du Saint Coran  à la mémoire des victimes.

À sa suite, c’est le parrain de la CMAS   non moins autorité morale du M5-RFP  qui  a pris la parole pour son(…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU LUNDI 12 JUILLET 2021

MAHAMANE TOURE – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *