hunger artist research paper adjunct professor cover letter with no experience rheumatoid arthritis with joint arthroplasty evolve case study quizlet literary research paper thesis statement thesis gutachten beispiel caltech application essay questions research paper topics on interior design
mer. Août 4th, 2021

PROJET D’INTERVENTION D’URGENCE (PIU) COVID-19

LE BUREAU DU VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL (BVG) RELÈVE PLUS D’UN MILLIARD DE FCFA D’IRRÉGULARITÉS FINANCIÈRES

Entre le 13 mai et le 31 décembre 2020, le Bureau du Vérificateur Général (BVG), a révélé que les irrégularités financières dans la gestion du Projet d’Intervention d’Urgence (PIU) COVID-19 au Mali s’élèvent à 1 032 162 037 (Un milliard trente-deux millions, cent soixante-deux mille et trente-sept)  FCFA. C’est ce qui ressort du rapport de vérification financière et conformité de la gestion dudit projet publié en juin 2021 par la structure dans le but de s’assurer de la régularité et de la sincérité des opérations de gestion du Programme en huit mois d’exécution.

Les travaux de vérification qui ont porté sur l’examen des opérations de dépenses, de mobilisation de fonds et de trésorerie du programme effectuées au cours des huit mois qui ont suivi son exécution, ont aussi révélé des irrégularités administratives. Il s’agit entre autres de non-établissement des états financiers semestriels par l’Unité de Coordination du Projet. Ce qui n’a pas permis à l’équipe de vérification de faire la traçabilité des transactions faites, et d’avoir périodiquement la situation financière exacte du projet.

L’équipe de vérification a constaté que le Coordinateur du projet et le Spécialiste en Gestion financière (SGF) ont demandé le payement irrégulier sur les fonds du Projet Régional d’Amélioration des Systèmes de Surveillance des Maladies (REDISSE III) III des marchés pour un montant de 5 402 333 401 (Cinq milliards, quatre cent deux millions, trois cent trente-trois mille et quatre cent un) FCFA alors que le PIU disposait déjà des ressources financières suffisantes. En plus, suivant le manuel d’exécution, ces dépenses pouvaient faire l’objet de demande de payement sur les ressources Covid-19.

La mission a révélé aussi que deux (2) contrats de marchés sont établis en anglais contrairement aux dispositions du Code des Marchés Publics. Il s’agit du contrat n°00011ÉCÉ2020ÉDGMP-DSP du (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU LUNDI 12 JUILLET 2021

A.A.D – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *