free and compulsory education essay thesis title about flood control creative writing explained returning to previous employer cover letter capsule literature review
ven. Sep 24th, 2021

LES 118 TRAVAILLEURS LICENCIÉS DU CVD-MALI MIS DANS LEURS DROITS

DÉSORMAIS LES LEVÉES DE BOUCLIERS CONSTITUENT UN ANCIEN SOUVENIR

Dans un Etat de droit comme le nôtre, le licenciement obéit à des règles. Dans ce cadre, après leur licenciement pour raison économique, le Centre pour le Développement des Vaccins du Mali (CVD-Mali) vient de payer l’intégralité des droits de ses 118 ex-employés.

Contrairement à beaucoup d’autres organisations,  le Centre pour le Développement des Vaccins du Mali (CVD-Mali) vient de faire une action salvatrice à l’endroit de ses 118 ex-employés qui ont désormais le sourire aux lèvres.   

Selon les données, ces travailleurs avaient été licenciés à la demande des bailleurs de fonds du Centre. Les difficultés de financement liées au problème de stabilité dans le pays et à la Covid-19 avaient poussé ces bailleurs à demander la réduction des dépenses à savoir la masse salariale et le fonds de fonctionnement.

Selon Magnakalé Diawara, chargé des ressources humaines, cette mesure a porté sur la réduction du personnel. Ainsi, 118 personnes, parmi lesquelles, des médecins, des laborantins, des techniciens de santé, des gestionnaires, des plantons, des chauffeurs, des techniciens de surface ont été concernées par ladite mesure sur un effectif de plus de 700 personnes. Après ce licenciement, 70 travailleurs ont décidé d’intenter un procès contre le Centre, alors que 40 autres ont opté pour une solution à l’amiable. Il ressort des explications du chargé des ressources humaines que sur conseil de ses avocats, le Centre a payé en premier lieu, les droits des 40 personnes qui ont opté pour un règlement à l’amiable. Pour ce faire, précise-t-il, chacun a signé un protocole qui a été homologué par le Tribunal du Travail. Et après cette homologation, leurs droits ont été calculés et payés en intégralité. Ensuite, ce fut le cas de huit (8) autres personnes qui n’étaient pas parties en procès.

D’après (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU MERCREDI 28 JUILLET 2021

TOUGOUNA A. TRAORE – NOUVEL HORIZON

24 thoughts on “LES 118 TRAVAILLEURS LICENCIÉS DU CVD-MALI MIS DANS LEURS DROITS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *