literary essay structure essay italian how to teach critical thinking to middle school students dear mr kilmer minor character essay tool hire business plan brendan grace drunk wedding speech nba research paper simple application letter sample for nurses
ven. Sep 24th, 2021

LE PROFESSEUR FOUSSEYNI SAMAKÉ EN DÉBAT SUR «L’ÉTAT ET LA NATION À L’ÉPREUVE DES CRISES QUE TRAVERSE LE MALI»

 «Le Mali a accédé à l’Indépendance dans un contexte de crise, 2012 n’est que la continuation des crises qui ont eu lieu depuis la première République»

Le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Professeur Amadou KEÏTA et son collègue en charge de la Refondation de l’Etat, chargé des Relations avec les Institutions, Ibrahim Ikassa MAÏGA, ont coparrainé, le samedi 21 août dernier, le lancement officiel du Réseau National des Humanites (RNH). La rencontré a été marquée par la tenue d’une conférence débat animée par des Professeurs émérites qui sont : Jean-Bosco KONARÉ, et Fousseyni SAMAKÉ.

Plusieurs anciens ministres à l’image de Modibo SIDIBÉ, Mme SY Kadiatou SOW, Mme Assétou Founé SAMAKÉ-Migan et d’autres personnalités politiques comme le Professeur Aly Nouhoum DIALLO, étaient à cette rencontre qui avait pour objectif : «d’élucider les concepts d’État et de nation, de retracer l’historique de l’État et de la nation; d’analyser la situation actuelle de l’État et de la nation et d’envisager les perspectives».

Avant de rentrer dans le vif du sujet, l’ancien ministre de l’Éducation Nationale, M. Adama SAMASSÉKOU qui est le Coordinateur général du Réseau National des Humaines (RNH-Mali) a rappelé que la présente conférence débat s’inscrit dans le cadre du lancement des activités du Réseau qui est une Association scientifique et apolitique, dont l’un des objectifs est de promouvoir la réflexion et la diffusion des connaissances sur l’homme et la société malienne dans leur passé, présent et futur.

«Pour lancer ses activités, le RNH-Mali a fait le choix d’une conférence sur une thématique majeure: «L’état et la nation à l’épreuve des crises que traverse le Mali», afin d’apporter sa contribution à la résolution de la grave crise que vit notre pays», a fait savoir l’ancien ministre, SAMASSÉKOU.

Pour le ministre de la Refondation de l’État, chargé des Relations avec les Institutions, Ibrahim Ikassa MAÏGA, l’initiative du RHM-Mali «est le témoignage de ses membres au relèvement de l’État ainsi qu’au développement Humain Durable». Avec la transition en cours, toutes les idées sont focalisées sur la question de refondation.

Dans ce contexte, le ministre de la Refondation s’est ainsi réjoui du thème débattu par des Professeurs émérites en l’occurrence, Jean Bosco KONARÉ et Fousseyni SAMAKÉ. Ainsi, dans son exposé, le Professeur SAMAKÉ qui était un ancien Directeur de l’École Nationale d’Administration (ENA), a évoqué plusieurs aspects de la crise malienne.

«Les gens disent que la crise date de 2012, moi je dis 2012 n’est que la Continuation des crises qui ont lieu depuis la Première République. La première des choses, c’est que le Mali même a accédé à l’Indépendance dans un contexte de crise consécutif à la rupture avec le Sénégal dans le cadre de la Fédération du Mali».

Le conférencier a fait savoir qu’après l’éclatement de la fédération du Mali, dans la nuit du 19 au 20 août 1960, Modibo KEÏTA a décrété l’état d’urgence, le 30 août de la même année.

«Et, il a transformé cet état d’urgence par la suite en état de siège à partir du 12 septembre 1960. Donc ça veut dire que déjà à l’indépendance compte ténu de contexte là, il y avait une situation de crise qui a amené à l’époque le Gouvernement à prendre des mesures juridiques qui lui permettent de faire face effectivement à une situation de crise ».

Il ajoutera que sous le régime Modibo KEÏTA, il y a eu une grave crise sociale, économique et politique. Il a cité à titre d’illustration «la manifestation des commerçants », en 1962, suite à la création de la Société Malienne d’Import-Export (SOMIEX) et la création du Franc malien.

Le Professeur Fousseyni SAMAKÉ a souligné que ces manifestations ont conduit en l’interpellation de plusieurs personnalités de l’époque dont Fily Dabo SISSOKO. À partir de 1964, ajoute-t-il, il y a eu une grave crise poussant le régime à réduire le salaire des travailleurs.

Selon le conférencier, le monde rural aussi n’était pas épargné par la crise de l’époque. Il a évoqué ici les manifestations de Ouélessébougou qui ont fait deux (02) morts et de nombreux blessés. «La crise qui a été la plus sérieuse et qui a conduit au renversement du régime est de nature politique», a fait savoir le Professeur SAMAKÉ.

Il s’agit ici, selon l’entendement du conférencier, des remous au sein de l’Union Soudanaise-Rassemblement démocratique africain (US-RDA) qui a fait que le Président Modibo KEITA s’est débarrassé de certains compagnons. Globalement, le Professeur Samaké estime que les origines de la crise que traverse le Mali sont lointaines.

Le Professeur Fousseyni SAMAKÉ a également souligné que tout le monde s’accorde à soutenir que les raisons de ces crises sont surtout liées aux questions de mauvaise Gouvernance. De sa conviction les effets de la crise sont connus mais les interrogations doivent être au niveau des raisons.

« Fondamentalement, les problèmes du Mali ne sont pas liés aux questions des Institutions », a déclaré le conférencier qui a insisté sur la refondation du système de l’Éducation en priorité.

MAHAMANE TOURE – NOUVEL HORIZON

17 thoughts on “LE PROFESSEUR FOUSSEYNI SAMAKÉ EN DÉBAT SUR «L’ÉTAT ET LA NATION À L’ÉPREUVE DES CRISES QUE TRAVERSE LE MALI»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *