essay gardening as a hobby essay about subdivision higher education related research paper future tense thesis business plan for accountants and bookkeepers possible essay topics for kite runner
ven. Sep 24th, 2021

ARRESTATION DANS L’AFFAIRE DITE DES TUERIES DES 10,11 ET 12 JUILLET 2020

SUITE À L’INTERCEPTION DU COMMANDANT DE LA FORSAT  LORS DE SON TRANSFERT AU CAMP 1, LES AUTORITÉS EXHORTÉES À S’ASSUMER ET FAIRE RESPECTER LA LOI    

C’est un véritable bruit de bottes   qui a secoué Bamako le vendredi dernier  à travers la « libération forcée » du Commissionnaire Divisionnaire de Police, Commandant de la Force Spéciale  Antiterroriste de la  Police  au moment des faits. 

M. Oumar SAMAKÉ    a été inculpé et placé sous mandat de dépôt par le tribunal de la Commune III   après son audition. La police estime que ceux qui ont   provoqué les incidents   étant libres, lui , ne saurait répondre seul de ces actes. 

En  juillet 2020  et après plusieurs semaines de lutte, le Mouvement du 5 juin, Rassemblement des Forces  Patriotiques (M5-RFP)  avait  déclenché une « désobéissance  civile »  pour pousser l’ex Président de la République  à la  démission .  Le 10 juillet 2020 à la place de l’Indépendance, les membres du M5-RFP  au grand complet ont   dépêché une mission à Koulouba    qui  détenait une lettre invitant le  Président IBK à rendre le tablier. Entre temps, d’autres manifestants se dirigeaient vers  Koulouba    tandis qu’une grande partie avait pris d’assaut  l’ORTM, l’Assemblée Nationale  et le siège du Haut Conseil des Collectivités. À l’ORTM, des bureaux ont été saccagés et des voitures volontairement calcinées.  L’Assemblée Nationale a subi le même sort  avec  des bureaux pillés et   le  bâtiment calciné.  Les manifestations qui se sont poursuivies    jusqu’au 12 juillet ont gagné plusieurs autres localités du pays avec  leurs  lots de vols  et de paiement de droits de passages au niveau des barrages érigés sur les routes à Bamako.

 Cependant,  l’attention du  public a été surtout attirée par l’intervention des forces antiterroristes   à Badalabougou aux alentours de la Mosquée de l’Imam Mahmoud DICKO.    Il y a eu plusieurs morts et des blessés. La lutte pour  le changement prônée par le M5-RFP venait de  prendre une autre tournure.  L’on ajoute ainsi aux revendications (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU LUNDI 06 SEPTEMBRE 2021

MAHAMANE TOURE – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *