what is makes research paper free will writing service near me essay the best experience of my life thesis statement on sexism returning to previous employer cover letter
ven. Sep 24th, 2021

LA SYNERGIE DES SYNDICATS DE LA POLICE RÉTRORQUE AU SAM ET AU SYLIMA

« Aucune intimidation ou menace ne nous empêchera d’exercer nos droits fondamentaux… »

Suite à la libération du Commandant de la Force Spéciale Anti-Terroriste (FORSAT), le Commissaire Divisionnaire Oumar Samaké, le SAM et le SYLIMA ont réagi, tout en condamnant l’acte. Face à cette situation, la Synergie des Syndicats de la Police Nationale n’est pas restée « les bras croisés ». C’est ce qui justifie son communiqué. 

Il ressort de ce document que la Synergie des Syndicats de la Police Nationale a appris avec stupéfaction l’interpellation et le placement sous mandat de « dépôt taillé sur mesure » du Commandant de la Force Spéciale Anti-Terroriste (FORSAT) de la police nationale, le vendredi 03 septembre 2021. L’ensemble des policiers meurtris ont manifesté leur mécontentement à travers une marche pacifique face à l’indignation générale que cette croisade contre la police a suscitée.

Il est mentionné que la Synergie des Syndicats de la Police est indignée et surprise du communiqué publié par le SAM et le SYLIMA qui ont pourtant gardé le silence sur la libération extrajudiciaire de certains manifestants du M5-RFP placés sous mandat de dépôt par des juges en août 2020, à la Maison Centrale d’Arrêt de Bamako (MCA). Le SAM et le SYLIMA ont aussi gardé un silence de mort sur certains crimes commis récemment dans notre pays lors de ladite manifestation, notamment les appels à mobilisation allant à la destruction, au pillage et à l’incendie volontaire des édifices publics et privés. Cette  Organisation  invite le SAM et le SYLIMA à plus de responsabilité et de respect en recoupant les informations précises. En parlant d’évasion et de rébellion de la MCA, ils ont raté l’occasion de se taire car à l’arrivée des fonctionnaires de police, le Commandant FORSAT de la Police n’y était (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU MARDI 07 SEPTEMBRE 2021

TOUGOUNA A. TRAORE – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *