mgr university thesis guidelines veterinary thesis ideas what is global warming essay in hindi mockingbird essay ideas essay no one knows opinion essay graphic organizer 4th grade cruel angel's thesis (8-bit mix)
ven. Sep 24th, 2021

REDUCTION DES CONTRAINTES LIEES À L’ALIMENTATION DU CHEPTEL MALIEN

L’OFFICE DU NIGER ATTRIBUE 75.000 HA EXTENSIBLES A 280.000 HA A LA FEDERATION DE LA FILIERE BETAIL VIANDE DU MALI

Dans le cadre du développement des activités pastorales dans la région de Ségou, l’hôtel Maeva Palace sise à l’ACI 2000 a servi de cadre hier lundi 13 septembre 2021, à la cérémonie de Signature de la convention de cession de 75.000 hectares de terres extensibles à 280.000 hectares entre l’Office du Niger et  la Fédération nationale des professionnels  de la Filière Bétail-Viande du Mali (FEBEVIM).  La cérémonie d’ouverture était placée sous la présidence du Ministre délégué de l’élevage et de la pêche, Mr.Youba Ba. Elle a enregistré la présence du président directeur général de l’office du Niger, Mr Abdel Karim Konaté, du président de la  FEBEVIM, Mr Aboubacar Bah, et plusieurs autres partenaires et acteurs intervenant dans ce domaine.

Selon les explications des organisateurs, la cession des 75.000 hectares de terres extensibles à 280.000 hectares permettra de réduire les contraintes liées à l’alimentation de notre cheptel à travers la réalisation d’infrastructures pastorales. Elle permettra également de réduire la mobilité de nos cheptels vers les pays frontaliers.

Le président de la FEBEVIM, Mr Aboubacar Bah, a  au nom de tous les éleveurs du Mali précisé que cette cérémonie de signature de convention de cession consacre une nouvelle page entre l’office du Niger et la Fédération nationale des professionnels  de la Filière Bétail-Viande du Mali (FEBEVIM).

Selon Mr Aboubacar Bah , « en plus des efforts consentis dans le développement de l’élevage au Mali par le Gouvernement, l’attribution de ces 75.000 hectares extensibles a 280.000 hectares,  vient à point nommé pour qui connaît le problème de l’alimentation du cheptel au Mali aujourd’hui. Cet acte est très symbolique, et permettra de résoudre beaucoup de maux qui minent le secteur de l’élevage ». 

Ensuite il a affirmé que les retombées économiques de cet aménagement sont énormes et répondent à beaucoup de soucis de développement et de bien-être. Cela contribuera aussi à l’approvisionnement des centres-villes en bovin de qualité et réduira non seulement le prix de la viande mais aussi l’insécurité et les conflits entre éleveurs et agriculteurs. Cette attribution créera des emplois pour les femmes et les jeunes, luttera contre la pauvreté et la malnutrition et permettra le retour des cinq millions de têtes de nos bovins qui résident dans les  pays frontaliers.

Par ailleurs le président de la  FEBEVIM, Mr Aboubacar Bah a précisé qu’il aidera le programme pour le développement de l’exportation de la viande (PRODEVIM) dans sa mise en œuvre.

Quant au Ministre délégué de l’élevage et de la pêche, Mr Youba Ba, il a affirmé dans son allocution d’ouverture que cette cérémonie de signature revêt une signification toute particulière pour les plus hautes autorités du pays notamment, le Président de la transition, chef de l’Etat,  Son excellence Colonel Assimi Goïta et le Premier ministre, chef du Gouvernement, Dr Choguel Kokalla MAIGA , de faire du sous-secteur  de l’élevage l’un des piliers majeures de la croissance économique du Mali.

Selon lui, la signature de cette convention , qui intervient après  celle signée le 27 juillet 2021 entre le conseil Régional de Ségou et l’office du Niger à Ségou portant sur 73.000 ha, va conforter une fois de plus les potentialités des productions animales. Ces différentes cessions s’inscrivent dans la droite ligne de la politique de développement agricole, de l’élevage et du Plan National d’investissement dans le secteur Agricole. Il a par la suite affirmé que ce protocole ouvre la voie à la Fédération Nationale des Professionnels du Bétail Viande pour la réalisation d’investissements importants en matière de pastoralisme, toute chose qui contribuera à booster les chaines de valeur des filières animales au Mali. Mr Bah n’a pas manqué d’attirer l’attention de la FEBEVIM sur la nécessité d’une gestion concertée et inclusive de cet espace, dont les critères d’exploitation diligemment élaborés devront être fixés à l’avance de manière à n’exclure personne.

La cérémonie a pris fin par la signature de la convention de cession entre les responsables des deux structures, c’est à dire Abdel Karim Konaté président de l’office du Niger et le président de la FEBEVIM, Mr Abdoulaye Ba.

ALPHA C. SOW – NOUVEL HORIZON

10 thoughts on “REDUCTION DES CONTRAINTES LIEES À L’ALIMENTATION DU CHEPTEL MALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *