mar. Nov 30th, 2021

ARRIVEE PROBABLE DE PARAMILITAIRES RUSSES AU MALI

MAIS QU’EST-CE QUI FAIT COURIR LES EX-REBELLES ?

Depuis l’annonce d’une probable arrivée de la société militaire privée russe Wagner dans notre pays, la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) et le Cadre Stratégique Permanent (CSP) semblent ne pas savoir ou donner la tête.  

Se reprochent-ils quelque chose ? Ont-ils peur du partenariat entre Wagner et les autorités de la Transition ? La paix et la stabilité du pays les dérangent-ils ?  Sont-ils des ennemis de la paix et de la stabilité ?

Si les différents régimes ont été accusés à tort ou à raison d’avoir accordé trop de faveur aux ex-rebelles du nord, les nouvelles autorités en charge de la Transition, avec le Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Colonel Assimi Goïta et le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Dr Choguel Kokalla Maïga  en tête,  semblent décidées et déterminées à changer la façon de faire. La nouvelle voie empruntée par les autorités de la Transition empêche les ex-rebelles  de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) et du Cadre Stratégique Permanent (CSP) de « respirer ».

 Par ailleurs, la question relative à une probable arrivée des Mercenaires du Groupe Paramilitaire Russe Wagner met le sable dans le plat de ceux-ci. Ils crient s’agitent et crient sur tous les toits comme s’ils se reprochent des choses qui ne sont pas de nature à stabiliser notre pays en proie à toutes sortes de menaces depuis des années.

Si la France est dans la dynamique de retirer des bases de l’Opération anti-terroriste Barkhane dans des localités du nord de notre pays, les autorités en charge de la Transition (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU MARDI 12 OCTOBRE 2021

TOUGOUNA A. TRAORE – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *