lun. Déc 6th, 2021

LA CEDEAO INSISTE SUR L’ORGANISATION DES ÉLECTIONS À DATE

LES AUTORITÉS MALIENNES TABLENT PLUTÔT SUR L’IMPÉRATIF DE LA SÉCURISATION DES POPULATIONS

En “visite de travail” à Bamako, le dimanche 17 octobre 2021,  le Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernements de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), M. Nana  Akufo-Addo et les autorités de la Transition ont une divergence de vues.

Si la CEDEAO est intransigeante sur le respect du délai de la Transition qui est de 18 mois, les autorités de la Transition accordent surtout une place de choix à l’impératif de sécurisation des populations et non à l’organisation des élections à date.

A cet effet, il ressort des explications des autorités maliennes, un impératif de sécurisation des populations plutôt que de chercher à les envoyer à tout prix à des élections.

Le document rendu public par la Présidence mentionne que le respect de la durée de la Transition, qui faut-il le rappeler, avait été au cœur des débats au sein de l’organisation sous régionale (CEDEAO), depuis les événements du 18 août 2021 et continue d’animer les réflexions suite à la rectification de la Transition intervenue le 24 mai dernier. La Présidence précise que cette théorie bien que partagée par certaines (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU MERCREDI 20 OCTOBRE 2021

TOUGOUNA A. TRAORE – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *