mar. Déc 7th, 2021

POUR SUSPENSION DE L’AIDE AUX PARTIS POLITIQUES

LE SADI PORTE PLAINTE CONTRE L’ÉTAT MALIEN ET EXIGE L’AUDIT DE TOUS LES PARTIS

Le Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (SADI) a porté plainte, ce mardi 12 octobre 2021, contre l’État malien pour non-paiement de l’aide aux partis politiques. Le parti dénonce une violation d’un droit constitutionnel, exige l’audit de tous les partis afin de remettre les plus méritants dans leurs droits.

Au Mali, cela fait trois (03) ans que l’aide aux partis politiques ne tombe plus. Si certains partis en souffrent en silence, le Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (SADI) ,  quant à lui a tapé du poing sur la table.

En effet, selon nos informations, le parti de Dr Oumar Mariko a décidé d’attaquer l’État devant la justice pour non-paiement, depuis trois (03) ans de l’aide aux partis politiques. Ce jeudi 14 octobre 2021, nous avons contacté plusieurs sources au sein du parti qui nous ont confirmé l’information.

Selon un responsable du parti, la plainte a été déposée depuis mardi 12 octobre dernier. Pour le SADI, cette aide  est un droit constitutionnel et sert à renforcer la démocratie.

Joint au téléphone par nos soins, le Secrétaire à l’organisation du Bureau national du Parti SADI, M. Cheick Dorah Diarra, justifie cette aide et dénonce une menace à la pratique démocratique au Mali.

« Quand on parle de démocratie plurielle, c’est quand les sensibilités et les courants peuvent s’exprimer. Mais si tel n’est pas le cas, cela veut dire que nous sommes dans la pensée unique. C’est cette aide qui permet aux partis de travailler pour faire adhérer les (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU VENDREDI 15 OCTOBRE 2021

DEMBA KONTE – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *