mar. Nov 30th, 2021

PR CLEMENT RÉPOND AUX ACCUSATIONS DU PREMIER MINISTRE CONTRE LES MILITAIRES FRANÇAIS

 « Il faut que Choguel nous montre les preuves. Cela ne doit pas prendre une semaine ou deux sinon ça voudrait dire que c’est un mensonge, et c’est grave »

Au moment où le Président Français, lors du nouveau Sommet Afrique France taclait les autorités maliennes en les qualifiant « d’illégitimes », le premier ministre malien chargeait de nouveau la France sur les œuvres de son armée présente au Nord Mali. C’était lors d’une interview accordée à l’Agence de presse russe RIA Novosti en marge de la journée mondiale du Coton à Genève.

S’il avait accusé la France  a  la tribune des Nations Unies,   d’avoir abandonné le Mali en « plein vol », cette fois-ci, il l’accuse d’avoir entrainé des terroristes sur le territoire malien.

Une accusation qui, pour le Pr Clément DEMBELE « mérite d’être soutenue par des preuves dans un délai raisonnable, autrement ça serait du mensonge. »

Lors d’un  entretien accordé à des confrères le 10 Octobre, le Pr Clément DEMBELE s’est penché uniquement sur les accusations du Premier Ministre Choguel Kokalla MAIGA contre la France , accusations qui soutenaient entre autres que : « La France a créé une enclave au Mali, elle a formé et entraîné une organisation terroriste à Kidal », « Arrivée à Kidal en 2013 lors de l’offensive contre les groupes armés qui ont envahi les régions du nord, la France a interdit l’armée malienne de rentrer à Kidal… », « Ansardine, une organisation terroriste internationale, une branche d’Al-Qaïda au Mali(…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU MARDI 12 OCTOBRE 2021

ALIMA SOW – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *