mer. Déc 8th, 2021

ACCUSÉ À TORT D’ÊTRE IMPLIQUÉ DANS LA VENTE ILLÉGALE D’OR VENÉZUÉLIEN

ALIOU BOUBACAR DIALLO SE RÉSERVE LE DROIT DE PORTER PLAINTE CONTRE LES FABULATEURS

Comme aiment le dire certains, « on tape toujours sur celui qui est droit », il semblerait que Aliou Boubacar Diallo, président d’honneur de l’ADP Maliba (Alliance Démocratique pour la paix) n’échappe pas à la règle. Homme d’affaire accompli et politique au service du peuple malien, Aliou Boubacar DIALLO, qui a fait un sans-faute jusque-là , en dérange plus d’un. Pour barrer la route à celui qui compte bien briguer la magistrature suprême malienne, des personnes malintentionnées s’en sont donné à un exercice de fabulation qui consiste à donner une interprétation malhonnête aux faits.

En effet, Publié le 05 Mars 2021, un article paru sur le site français Capital.fr, intitulé «Venezuela : Maduro accusé de vendre illégalement de l’or, les Emirats seraient le “centre nerveux” du trafic », met en avant la méthode frauduleuse utilisée par le président vénézuélien Nicolas Maduro pour obtenir du cash (liquidité) en vendant l’or provenant des réserves de son pays à d’autres nations. Dans cet article, de capital.fr en lien avec l’AFP, il est expliqué qu’au terme d’une enquête, diligentée par l’opposition vénézuélienne, il a été découvert que  le président Maduro, depuis 2014, s’adonne à une vente illégale d’or des réserves du Venezuela à d’autres pays. Vente grâce à laquelle il aurait obtenu plus d’un milliard d’euros en 2020. Pour ce faire, les lingots d’or quitteraient le Venezuela pour transiter au Mali ou ils seraient fondus puis envoyés aux Emirats Arabes Unis.

Voulant à tout prix nuire à Aliou Boubacar Diallo, un journal Malien de la place qui s’est accaparé cet article l’a repris en y incluant le nom du président. Sans aucune preuve, ce journal a, à maintes reprises, inséré le nom du Président Diallo comme étant complice des faits plus hauts cités. 

Dans l’article d’origine publié il y a huit (8) mois de cela, dont nous nous sommes procuré copie, et qui est toujours disponible en ligne, il n’est en effet à aucun moment indiqué le nom du président Aliou Boubacar DIALLO, ni aucune de ses sociétés comme étant impliqué dans cette histoire sordide. La question qui taraude alors l’esprit est pourquoi tant de méchanceté et de dénigrement au point de salir cette belle profession qu’est le journalisme et un homme qui ne se reproche absolument rien ?

N’ayant jamais exécuté un marché d’Etat a plus forte raison détourné les deniers publics, Aliou Boubacar Diallo est connu comme étant le seul qui investit ses fonds propres pour alléger les souffrances des populations. Sa politique du donner toujours plus et encore est visible et appréciée par bon nombre de populations maliennes. N’ayant aucun moyen légal et honnête de l’inculper car étant exempt de toutes reproches, les détracteurs d’Aliou Boubacar semblent avoir dépassé les limites de l’imaginable, cela dans le seul but de faire trébucher celui qui est en bonne position pour sortir le Mali du gouffre dans lequel il est.

C’est donc surpris et indigné par ces accusations mensongères à son encontre qui n’ont ni queue ni tête, que le président, Aliou Boubacar Diallo « se réserve le droit de poursuivre en justice les auteurs de cette diffamation pour atteinte à l’honneur » Et pour cause, ces personnes malveillantes ayant pour but final le chantage en vue de lui extorquer de l’argent n’auront d’autre choix que de faire face à la justice malienne plus souveraine que jamais.

Affaire à suivre…..

ALIMA SOW – NOUVEL HORIZON

1 thought on “ACCUSÉ À TORT D’ÊTRE IMPLIQUÉ DANS LA VENTE ILLÉGALE D’OR VENÉZUÉLIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *