mar. Déc 7th, 2021

APPEL A UN SOUTIEN RENFORCE DE L’ONU A LA FORCE CONJOINTE DU G5-SAHEL

LES ETATS-UNIS OPPOSENT UN « NIET » CATÉGORIQUE AU MOTIF QU’IL NE S’AGIT « PAS D’UNE FORCE MULTILATERALE EN SOL ETRANGER MANDATEE EN TANT QU’OPERATION DE PAIX »

La Force Conjointe du G5  Sahel  a besoin d’être soutenue par l’ONU  pour amener à bout sa mission. C’est la conviction exposée par  M. Jean-Pierre Lacroix, chef des opérations de paix des Nations  Unies qui était face aux membres du Conseil de Sécurité le vendredi dernier :  « Il est de la responsabilité collective de la communauté internationale de soutenir les efforts louables des États membres du G5-Sahel », a déclaré M. Lacroix  qui a plaidé  à un appel au soutien renforcé de l’ONU  à la force conjointe du sahel.

 La plaidoirie  du chef des opérations de  Maintien de la paix a consisté à évoquer les efforts consentis par la force conjointe du G5 sahel en matière  de lutte   contre le terrorisme.  Aussi,   pour lui,  la Force conjointe a montré ses preuves depuis le premier déploiement en 2017 et   elle continue d’augmenter « son rythme opérationnel et a réussi à le maintenir, malgré d’importants défis .Ces dernières semaines, la force conjointe a également démontré sa capacité à monter rapidement une opération ad hoc, l’opération Serres d’Aigle, pour répondre à une attaque imminente visant des populations au Burkina Faso », a  fait savoir M. Jean-Pierre Lacroix.

Il ajoutera que (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU MARDI 16 NOVEMBRE 2021

MAHAMANE TOURE – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *