mar. Déc 7th, 2021

CAMPAGNE DE SENSIBILISATION SUR LE MARIAGE D’ENFANTS

DES CHEFS RELIGIEUX ET COMMUNAUTAIRES SE RENCONTRENT AUTOUR DE LA PROBLEMATIQUE

La cité des enfants a abrité le 19 Novembre 2021 la rencontre entre chefs religieux et communautaires sur la problématique du mariage d’enfants au Mali dans le cadre de la mise en œuvre du plan de plaidoyer pour des droits des filles « Girls Strand 2021 Catalytic Funding ». La rencontre a été présidé par la Directrice de la Cité des Enfants, Mme Amina CISSE, le Représentant du Directeur national de la promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, M. Balla DIARRA et le Président du Parlement des Enfants, Chérif HAIDARA.

Avec comme objectif général de renforcer le plaidoyer pour la validation politique et l’adoption de la stratégie multisectorielle pour mettre fin au mariage d’enfants au Mali, cette rencontre a réuni 33 personnes à savoir les chefs de quartiers, les enfants parlementaires, les représentants du haut conseil islamique, les griots du RECOTRADE, les représentants des OEJ, les représentants de Save The Children etc. 

En effet depuis 2015 on constate un regain d’intérêt pour la question du mariage d’enfants et une volonté grandissante de mettre fin à ce phénomène au niveau national et international. Ainsi en juin 2015, tous les états membres de l’Union Africaine ont endossé une position commune pour mettre fin à cette pratique. Ce qui aboutira par la mise en place d’une campagne de l’Union africaine dans ce sens dans de nombreux pays. Pour ce qui est du Mali, le gouvernement a entamé un processus d’élaboration d’un projet de loi contre les violences basées sur le genre en incluant la pénalisation du mariage d’enfants.

Malgré ces efforts, les derniers chiffres à disposition restent inquiétants. Selon la Directrice Amina CISSE, « concernant les violences faites aux enfants, selon les statistiques qu’on a, on dit que (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU LUNDI 22 NOVEMBRE 2021

ALIMA SOW – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *