mer. Déc 8th, 2021

ÉLECTIONS GÉNÉRALES DU 27 FÉVRIER 2022

 « Pour l’organisation d’une bonne election, il faut au prealable resoudre la question du fichier electoral, cela devrait etre l’une des preoccupations du gouvernement »,  dixit Mohamed Aly BATHILY  

Face à la crise socio-politique que traverse le pays, le dilemme sur la tenue ou non des élections est au cœur des débats. Le gouvernement de Choguel Kokalla MAIGA tient à faire des réformes avant d’aller à des élections « crédibles, transparentes et apaisées ». Cependant, Me Mohamed Aly BATHILY     du Comité stratégique du M5-RFP est sorti de son silence et a affirmé que cette démarche du gouvernement est à revoir.

Dans le Plan d’action du Gouvernement (PAG), les Assises Nationales de la Refondation (ANR) sont au centre des préoccupations.  Apres l’organisation d’une Table ronde avec les Forces vives de la Nation sur « la forme et le fond » de ce qui va se passer lors des Assises Nationales de la Refondation (ANR) , il avait été décidé de la mise en place d’un organe unique de gestion des élections. N’ayant pas été « consulté » par le Premier Ministre Choguel Kokalla MAIGA dans sa politique, Me Mohamed Aly BATHILY, membre du Comité stratégique du M5-RFP affirme avoir tenté de contacter celui-ci pour lui faire part de ses inquiétudes par rapport à la non prise en compte de la révision du fichier électoral et l’enrôlement des nouveaux majeurs qui « devrait être effectué avant même la mise en place de l’organe unique de gestion des élections » et par cet acte, il qualifie les actions du gouvernement « de mettre la charrue avant les bœufs ».

Ainsi, il accuse (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU MARDI 16 NOVEMBRE 2021

ALIMA SOW – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *