mar. Déc 7th, 2021

ENTRETIEN AVEC MME SISSOKO FADIMA ALZAHRA TOURÉ, INITIATRICE DU PROJET « BAMAKO VILLE LUMIÈRE »

« A travers ce projet nous souhaitons promouvoir la paix, l’entente, le vivre ensemble et l’apaisement dans les cœurs des populations »

Entamé il y a maintenant cinq ans de cela (en 2017) le Projet Bamako ville lumière souffle cette année sa cinquième bougie. Madame Sissoko Fadima Alzahra Touré, initiatrice du projet et directrice générale de l’entreprise Dana Groupe chargé de la mise en œuvre, se bat chaque année pour satisfaire les populations.  Réel Baume au cœur, Bamako Ville Lumière a eu tant de succès qu’il a fini par être plébiscité par d’autres villes. C’est ainsi que depuis plusieurs années, d’autres régions du Mali à savoir Mopti, Ségou, Sévaré, ont la chance d’être parées et de briller de mille feux à l’occasion des fêtes de fin d’année.  Pour l’année 2021, une nouvelle ville s’ajoute aux quatre précédentes, il s’agit de celle de Kati.

Grace au partenariat tissé avec les mairies des différentes villes et les multiples partenaires qui associent chaque année leur image au Projet, ces illuminations constituent un réel succès au point ou les populations affluent des localités riveraines pour observer ce beau spectacle qui leur est offert. Suscitant la joie, la paix, et l’espoir, nous avons tendu notre Micro à Mme Sissoko Fadima Alzahra TOURE, initiatrice de ce projet innovant qui prend chaque année de l’ampleur, afin qu’elle nous en dise davantage.

NOUVEL HORIZON :

Bonjour Madame, merci de nous avoir accordé cet entretien, pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

SISSOKO FADIMA ALZAHRA TOURÉ:

Je vous remercie de vous intéresser a moi et a mon projet. Moi je suis Madame Sissoko Fadima al Zahra TOURE, je suis directrice générale de DANA GROUPE, présidente de l’association villes lumières, et initiatrice du projet Bamako ville lumière.

NOUVEL HORIZON :

Le concept Bamako Ville lumière existe depuis maintenant Cinq ans (2017-2021), pourriez vous nous expliquer en quoi cela consiste et comment vous en avez eu l’idée ?

SISSOKO FADIMA ALZAHRA TOURÉ :

Bamako Ville lumière a cinq (05) ans aujourd’hui. À travers ce projet, il s’agit d’illuminer et de décorer la ville de Bamako à la base, et maintenant nous faisons d’autres régions comme la région de Mopti, la région de Koulikoro, et on espère, si sur le plan sécuritaire cela nous est permis, cette année rajouter d’autres régions du Mali. Cette idée m’est venue un beau jour comme je voyage beaucoup et que je vois d’autres villes illuminées. Je me suis dit pourquoi pas ça chez nous ? Parceque les lumières ça amène beaucoup d’apaisement, dans le cœur de la population, beaucoup de joie et beaucoup de compassion, d’entente et de vivre ensemble surtout par les temps que nous vivons depuis quelques années. Et Je me suis dit que c’était peut-être un projet qui pouvait amener plus d’apaisement et plus de joie pour nos populations.

NOUVEL HORIZON :

Cela fait donc cinq ans, et chaque année vous avez une nouveauté. Quelle est la nouveauté de Bamako ville lumière cette année ?

SISSOKO FADIMA ALZAHRA TOURÉ :

Chaque année nous essayons de faire appel a notre génie de création et chaque année c’est différent. Ce que nous proposons à la population de Bamako ou même du Mali et des visiteurs qui viennent chez nous. La nouveauté cette année c’est qu’on va complètement changer de déco. Ça va être plus magique ! Nous avons aussi rajouté un boulevard, une avenue sur Bamako, toujours à la demande des populations. D’autres villes aussi seront rajoutées cette année. Notamment la ville de Kati et Ségou

NOUVEL HORIZON :

Quand est ce que les maliens pourrons admirer ces illuminations ?

SISSOKO FADIMA ALZAHRA TOURÉ :

Nous entamons notre mise en place et dès fin Novembre nous serons sur le terrain. D’ici fin novembre, Mopti et Sévaré seront illuminées ainsi que la ville de Ségou. Tout le mois de décembre nous serons axés sur Bamako et Kati. Je pense que vers le 15 décembre on aura fini l’illumination de toutes les villes que nous prévoyons d’illuminer.

NOUVEL HORIZON :

 Qu’avez à offrir aux partenaires qui vous accompagnent et comment peuvent-ils adhérer au concept ?

SISSOKO FADIMA ALZAHRA TOURÉ :

Je profite de l’occasion pour remercier nos partenaires. Depuis cinq ans ils sont avec nous. Dieu Merci, certains se rajoutent d’année en année. Tous ces partenaires qui nous confient leur image et qui associent leur image à Bamako ville lumière et a toutes ces régions qu’on illumine. Parceque nos villes lumières doivent quand même leur existence a nos partenaires financiers, qui je sais cette année encore répondrons à notre appel. En contre partie comme chaque année, ils seront représentés sur les avenues, les boulevards, et les monuments.

Pour adhérer au concept, il suffit de nous contacter a travers notre page Facebook, (Bamako Ville Lumière) , et notre siège  se trouve à Missabougou. Nous sommes aussi joignables sur nos contacts ( 66 11 00 11 ou 74 46 46 15). Il y a de la place pour tout le monde !

NOUVEL HORIZON :

Un mot pour la fin ?

SISSOKO FADIMA ALZAHRA TOURÉ :

Merci au Nouvel Horizon de s’intéresser à notre projet. J’en profite pour lancer un appel à nos autorités Et toujours en les remerciant pour ce qu’ils ont déjà fait pour Bamako ville Lumière et toute la population. Et en leur incitant davantage et leur disant que nous avons besoin de vous, pour illuminer toutes les villes de Bamako, et nous comptons sur vous, surtout par la situation actuelle de notre pays.  

Propos recueillis par Awa Chouaïdou TRAORE – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *