mar. Déc 7th, 2021

GRÈVE DE 72 HEURES DU SYNABEF

LA BDM – S A TOUJOURS PRÉSENTE POUR LES CLIENTS    

 Le Syndicat National des Banques et Etablissements Financiers vient de poursuivre sa série de grèves hier    mardi 23 novembre 2021.

Aussi comme   autrefois, la Banque de Développement du Mali a refusé de suivre le mot d’ordre et a laissé toutes ses agences ouvertes. Au sein de la population, la grève du SYNABEF  est devenue impopulaire  en raison de la période choisie pour son observation   liée à la situation de crise  que connaît le pays.

   Le droit   à la grève est    garanti   aux syndicats du Mali. Cependant, il y a des grèves qui ne sont pas   appréciées par le public. C’est le cas actuellement de celle en cours du SYNABEF    et de la fédération  Nationale du pétrole, commerces, assurances et  Banques(FENPECAB) qui s’adresse aux banques, établissements financiers  et  stations-services. Si lors de la grève précédente du mois dernier la Station Total a observé le mot d’ordre de grève, ce n’est pas le cas pour cette nouvelle grève  déclenchée par le SYNABEF hier mardi.  Dans la même logique,  PMU-Mali   n’a pas été concerné par  ce  nouveau  mouvement de grève du SYNABEF . En clair,  il nous revient que   c’est face aux critiques des populations que le syndicat n’aurait  pas insisté sur le cas des stations-services et de PMU-Mali. Quoi qu’il en soit, la grève du SYNABEF devient agaçante au sein de la population   si l’on se réfère à différents commentaires.

« La BDM  soutient ses usagers pendant  que certaines banques font souffrir leurs clients », a commenté un  internaute.

En effet dans un communiqué, la BDM  a informé ses clients de sa « désolidarisation » de la grève : «  Nous informons notre aimable clientèle que nos agences  restent ouvertes  du 23 au 25 Novembre 2021 aux horaires habituels.  Nos services digitaux et nos guichets automatiques de banque (GAB) seront comme d’habitude disponibles 24É24 », indiquait la Banque dans son communiqué.

À Koutiala,  la BSIC  était ouverte selon plusieurs témoignages  des habitants.  À Noter que dans la lecture de l’Association Professionnelle des Banques et Établissements financiers du Mali,  la grève du SYNABEF  « viole allègrement  les dispositions  de la convention  collective et  piétine les termes  de procès-verbal de conciliation  Gouvernement-UNTM-CNPM »  du 05 février 2021.

Le SYNABEF de son côté estime qu’il va reconduire la grève jusqu’à la satisfaction de tous ses besoins.

MAHAMANE TOURE – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *