mar. Déc 7th, 2021

LA COUR DE JUSTICE DE LA CEDEAO SAUVE UN OPERATEUR ÉCONOMIQUE MALIEN D’UNE TENTATIVE DE SPOLIATION

POUR VIOLATIONS DES DROITS ALLÉGUÉS, LA  CÔTE D’IVOIRE CONDAMNÉE À PAYER PLUS 1,250 MILLIARD  DE FCFA

L’opérateur économique malien ayant fait des investissements en Côte -d’Ivoire a échappé  bel, grâce à la clairvoyance de la  Cour de Justice de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). C’est pourquoi, cette République sœur a été condamnée à payer plus de 1,250 milliard de FCFA à notre compatriote, M. Oumar Diawara.

L’investissement de M. Diawara en Côte d’Ivoire porte sur l’acquisition d’une société. De façon bizarre, il a appris qu’il a été pris dans un labyrinthe de tricheries cumulé à la complicité de certains hauts placés. Il ressort des données que l’État Ivoirien a tenté de spolier  M. Diawara avec des ordonnances prises par un juge, notamment celle censée lutter contre la corruption qui, malheureusement, n’a pas été  impartiale. Après 04 ans de bataille judiciaire, notre compatriote a fini par saisir la Cour de Justice de la CEDEAO qui n’a pas hésité à annuler toutes les ordonnances prises par l’État de Côte d’Ivoire à son encontre, le 22 octobre 2021. Cette Cour a surtout fait ressortir les violations des droits allégués par le plaignant et a condamné la Côte d’Ivoire à payer une amende de 1.250. 000.000 F CFA en réparation de la violation des droits du requérant, plus un franc symbolique pour le préjudice moral.

Selon les données,  « la BNI (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU MERCREDI 03 NOVEMBRE 2021

TOUGOUNA TRAORE – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *