lun. Déc 6th, 2021

N’ETANT PAS D’ACCORD AVEC LA POSITION DU GOUVERNEMENT DE LA TRANSITION

LA FÉDÉRATION DES BOULANGERS ET PÂTISSIERS DU MALI DÉCLENCHE UNE GRÈVE ILLIMITÉE

Pour des raisons d’augmentation du prix du sac de la farine, « le bras de fer » est tendu entre le Gouvernement de la Transition et les membres de la Fédération Syndicale des Boulangers et Pâtissiers du Mali. Toute chose qui a conduit au déclenchement d’une grève illimitée par cette Fédération qui ne sait plus « à quel saint se vouer ».

De plus en plus, les autorités de la Transition font l’objet de pressions venant des organisations syndicales et de la Communauté Internationale. Finalement les promoteurs d’entreprises privées ont comme l’impression que le Gouvernement veut se sauver sur le dos de leurs sociétés.  Toute chose qu’ils jugent inadmissible et inacceptable. 

Bien   que le prix de la farine ait connu une augmentation de prix, le Gouvernement a décidé que le prix des aliments à base de farine, comme le pain, n’augmenterait pas. C’est ainsi que le prix  du pain aux consommateurs a été fixé à 250 FCFA pour le pain de 300g et 125 FCFA pour celui de 150g.  Du côté de la Fédération Syndicale des Boulangers et Pâtissiers du Mali, les responsables rapportent qu’au regard du prix du sac de la farine, ils ne peuvent pas vendre le pain de 300g à moins de 3000 FCFA et celui de 150g à moins de 150 FCFA. 

Il faut noter que (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU JEUDI 11 NOVEMBRE 2021

TOUGOUNA A. TRAORE – NOUVEL HORIZON

1 thought on “N’ETANT PAS D’ACCORD AVEC LA POSITION DU GOUVERNEMENT DE LA TRANSITION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *