dim. Jan 16th, 2022

PRESSIONS DE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE CONTRE LA TRANSITION MALIENNE

LE COLONEL ASSIMI GOÏTA FACE À DEUX CHOIX

Réunis ce dimanche 12 décembre à Accra pour le sommet extraordinaire de la CEDEAO, les Chefs d’Etat de l’organisation sous régionale maintiennent la pression sur la junte militaire au pouvoir. Les dates des élections en février prochain demeurent l’unique mot d’ordre. 

Apres les sanctions ciblées contre tous les ministres et membres du Conseil National de Transition, la CEDEAO prévoit d’autres sanctions en début d’année si les autorités de la transition ne montrent pas leur bonne foi pour la tenue des élections. La médiation du Ministre des affaires étrangères SEM Abdoulaye Diop seul rescapé des sanctions de la CEDEAO, n’a pas permis aux dirigeants de la CEDEAO de revenir en arrière.   « Si à la fin de décembre 2021 aucun progrès tangible n’est réalisé dans la préparation des élections, des sanctions additionnelles seront imposées dès le 1er janvier 2022 », indique le communiqué final de la rencontre de la CEDEAO. Le communiqué précise que ces nouvelles sanctions peuvent être économiques et financières. 

Face à cette (…). 

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU MARDI 14 DECEMBRE 2021

DEMBA KONTE – NOUVEL HORIZON

1 thought on “PRESSIONS DE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE CONTRE LA TRANSITION MALIENNE

Comments are closed.