lun. Jan 17th, 2022

TRANSITION MALIENNE

ASSIMI GOÏTA APPRÉCIÉ DES MALIENS, MAIS PAS QUE…

Arrivé au pouvoir en mai dernier suite à un second coup d’Etat qu’il a fait en moins d’une année, Le Colonel Assimi Goïta âgé d’à peine 40 ans en a surpris plus d’un de par ses agissements.

Dès les premières heures du coup d’Etat contre IBK,  le Colonel Assimi Goïta s’est montré en chef des opérations. D’août 2020 à nos jours,  bien des choses ont changé , mais pas sa position de chef au sein de la junte putschiste. Étant passé du statut de vice-président à président de la Transition, le Colonel-président dès son investiture à voulu montrer sa bonne foi en allouant une conséquente partie de son revenu présidentiel à des œuvres sociales. Chose promise et aussitôt exécutée. En effet depuis cette annonce, le chef de l’état continu sans cesse d’effectuer des forages dans de multiples régions et localités ou cette source de vie est très peu présente voir, inexistante. En plus de cela, le colonel Goïta offre constamment des dons en vivres aux populations en proie à la famine due à l’insécurité persistante. Ce geste qui pour certains « ne résout pas tout », constitue tout de même un élément incontournable dans sa politique de servir les maliens,  et plaît à énormément de personnes.

En écoutant de manière attentive, rares sont ceux parmi les maliens qui critiquent le jeune président, et pour cause. De son accession à la magistrature suprême ( de manière peu conventionnelle), le Colonel Goïta a su rendre aux maliens cette fierté qui avait tant manqué et avait été piétinée  sous le régime précédent.

D’aucuns le considèrent même comme étant le nouveau Thomas Sankara qui tient tête aux occidentaux et particulièrement à la France, cet ancien colonisateur.  Oui, malgré l’insécurité persistante et grandissante, la vie chère et les multiples défis que le Mali doit relever, nombreux sont ceux qui ont toujours de l’estime pour le Colonel Goïta. Ses « admirateurs secrets » sont nombreux, même parmi nos partenaires étrangers qui n’osent le dire, car le Colonel Goïta reste malgré tout un putschiste qui a ébranlé la démocratie.

Malgré tout,  certains indicateurs ne trompent pas. En Effet, à y voir de plus près, l’on se rend compte que la CEDEAO bien qu’ayant été indexée par de nombreux maliens comme “ennemie” , a tout de même conservé cette patience et veut laisser une chance aux autorités maliennes, notamment au Colonel Goïta de sortir le Mali de ce gouffre. L’illustration parfaite réside dans le fait qu’il ait été exempt de sanctions contrairement aux autres membres du gouvernement.

Bien que paraissant être de bonne foi le Colonel Goïta a, pour certains observateurs, commis des erreurs qui entachent le bon déroulement et la bonne perception de ses actions. En effet, plusieurs personnes estiment qu’il était sur le bonne voie, jusqu’aux multiples arrestations d’hommes politiques, et de personnes ayant osé ne serait-ce qu’un moment, fustiger la gestion et la tournure que prennent la transition.

L’autre aspect  et non des moindres , est ce perpétuel combat de certains représentants du gouvernement contre la communauté internationale. En effet, depuis son arrivée à la primature, le premier ministre Choguel Kokalla Maïga a entrepris une guerre ouverte contre la communauté internationale. Guéguerre qui n’arrange en rien le Mali dans la situation que nous vivons, car notre pays nécessite non seulement l’union des maliens autour de l’essentiel, mais aussi l’aide et l’implication de nos partenaires étrangers.  Ces multiples conflits sans intérêts, créés, il faut le dire par un seul homme contribuent fortement à entacher la poursuite de la transition mais aussi et surtout les actions et bonnes œuvres du président Colonel Goïta.

À quelques jours de l’ultimatum posé par la CEDEAO, il urge pour le Colonel Assimi Goïta de se ressaisir, et de se rendre compte que ses soutiens sont énormes et seront prêts à l’accompagner, à condition qu’il éloigne de lui les mauvaises influences et s’arme de personnes compétentes, fiables, qui agissent dans l’intérêt du Mali et sans vouloir mettre au cachot les récalcitrants. Avec le ministre Abdoulaye Diop, les choses semblent bien partis, au Colonel Goïta de réunir les Maliens, d’aller droit au but, là où réside son salut et celui des Maliens.

AWA CHOUAIDOU TRAORE – NOUVEL HORIZON

1 thought on “TRANSITION MALIENNE

Comments are closed.