mer. Jan 19th, 2022

DÉSILLUSION POUR LES AUTORITÉS DE LA TRANSITION

L’ALGERIE INSISTE SUR «LA NECESSITE POUR LES AUTORITES DU MALI DE S’ENGAGER POUR LE RETOUR D’UN ORDRE CONSTITUTIONNEL EN 2022»

Suite aux sanctions de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) contre le Mali, l’Algérie a invité au dialogue et à la tenue des élections courant 2022.

C’est dans un communiqué en date de ce mardi 11 janvier  2022 que la Présidence de la République Algérienne a réagi aux doubles sanctions  de la CEDEAO et de l’UEMOA infligées au Mali.

L’Algérie, en sa double qualité de chef de file de la Médiation Internationale et président du Comité de Suivi de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali, issu du Processus d’Alger, avait mis en (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU MERCREDI 12 JANVIER 2022

DEMBA KONTE – NOUVEL HORIZON

1 thought on “DÉSILLUSION POUR LES AUTORITÉS DE LA TRANSITION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *