mer. Jan 26th, 2022

FACE AUX SANCTIONS DE LA CEDEAO ET DE L’UEMOA CONTRE LE MALI

L’ATIR DEMANDE AUX PAYS VOISINS DE RESTER DANS LA DYNAMIQUE D’AIDER NOTRE PAYS AU LIEU DE CHERCHER À LE DETRUIRE

En réaction aux sanctions de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA), l’Alliance pour une Transition Intelligente et Réussie (ATIR) a rendu public un document.

Selon les responsables de l’ATIR, le 09 janvier 2022, la CEDEAO, créée à Lagos, au Nigéria, le 28 Mai 1975 et dont le Mali est membre fondateur, a entrainé l’UEMOA créée à Dakar, au Sénégal le 10 Janvier 1994 et dont le Mali est encore membre fondateur, dans une réunion sans honneur dont l’unique objectif est de concrétiser l’agression longtemps élaborée contre le Mali. Ils précisent que le Sommet conjoint CEDEAO-UEMOA, dont la haine, la cruauté et l’inhumanité des sanctions prises contre notre peuple  s’inscrivent logiquement et directement, tout en les complétant, dans la ligne des propos insultants du Président Macron, contre notre gouvernement, suite au discours du Mali à l’Assemblée générale des Nations Unies en 2021. Pour ceux-ci, deux choses montrent clairement que les peines infligées au Mali sont « téléguidées » par une main étrangère non africaine, c’est-à-dire le Sommet honteux CEDEAO-UEMOA et le rappel folklorique des Ambassadeurs CEDEAO-UEMOA au Mali. A travers son document, l’Alliance pour une Transition Intelligente et Réussie (ATIR) s’attriste de voir le Sénégal de Macki SALL, le Ghana de Kwamé NKRUMA et le Nigéria de Dan Fodio DAN DICKO se salir dans une croisade hideuse anti-malienne. Elle est également convaincue que (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU JEUDI 13 JANVIER 2022

TOUGOUNA A. TRAORE – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.