ven. Jan 14th, 2022

 APRÈS LA CEDEAO, FAUT-IL CRAINDRE DES SANCTIONS D’AUTRES ORGANISATIONS ?

Les Chefs d’Etat de la CEDEAO et de l’UEMOA ont sévèrement sanctionné le Mali à l’issue du sommet extraordinaire du 09 janvier dernier à Accra. La question qui taraude les esprits est : d’autres organisations vont-elles suivre le mouvement ? 

Le sommet extraordinaire des Chefs d’Etat de la CEDEAO et de l’UEMOA sur la situation du Mali a été très sévère contre notre pays. Les dirigeants de l’organisation ouest-africaine ont en effet décidé de la fermeture de toutes les frontières aériennes et terrestres avec le Mali. Des sanctions économiques alourdies par le gel des avoirs du Mali dans les banques centrales et commerciales de la CEDEAO et de la suspension du Mali de toute aide financière des institutions financières de la CEDEAO (BIDC et BOAD). 

Ces sanctions ont été diversement appréciées au sein de l’opinion nationale. Pour certains, ces sanctions seront sans conséquences sur le Mali car nous avons un pays qui regorge beaucoup de potentialités. Aussi, le Mali pourrait se tourner vers d’autres partenaires. Ceux-ci appellent même au retrait de notre pays de la CEDEAO et de la création de notre propre monnaie. Par contre, d’autres craignent les (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU MARDI 11 JANVIER 2022

DEMBA KONTE – NOUVEL HORIZON

1 thought on “SANCTIONS CONTRE LE MALI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *