lun. Jan 24th, 2022

SANCTIONS DE LA CEDEAO ET DE L’UEMOA CONTRE LE MALI

LA GUINEE CONAKRY ET L’ALGERIE REAGISSENT

Si les Sommets de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) ont été soldés  le dimanche 09 janvier 2022 par de  sévères sanctions à l’endroit du Mali, les Républiques sœurs de la Guinée Conakry et de l’Algérie ne sont pas restées «les bras croisés». C’est ce qui justifie leurs réactions à travers des documents officiels.

Face aux différentes sanctions prises par les Chefs d’Etat et de Gouvernements de la CEDEAO et de l’UEMOA à l’endroit du Mali, les autorités en charge de la Transition multiplient les réactions. Juste quelques heures après l’adoption de ces sanctions, le ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, porte-parole du Gouvernement, le Colonel Abdoulaye Maïga a rendu public un communiqué à travers lequel  il dénonce les décisions prises par la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernements. C’était le dimanche 09 janvier 2022.

Le lendemain lundi 10 janvier 2022, un Conseil des ministres extraordinaire s’est tenu à Koulouba, sous la présidence du (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU MERCREDI 12 JANVIER 2022

TOUGOUNA A. TRAORE – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *