ven. Jan 14th, 2022

SECOUÉ PAR DES PARTIS POLITIQUES ET LA SOCIÉTÉ CIVILE CONCERNANT LE PROJET DE CHRONOGRAMME, LE GOUVERNEMENT TENTE DE RECTIFIER LE TIR

« Il s’agit d’une proposition, nous n’avons aucune intention d’imposer quoi que ce soit  ou de faire du forcing » , dixit le Colonel Abdoulaye MAIGA.

Le Gouvernement qui n’avait pas jugé certainement utile d’informer les Maliens sur les conclusions des Assises Nationales de la Refondation (ANR)  notamment, sur le Projet de chronogramme de la Transition   est en train de ramasser « les pots cassés ». En effet, au regard des multiples contestations survenues à l’annonce d’un projet de chronogramme de 05 ans, de nouvelles coalitions de partis politiques se sont créées pour faire front commun. Toutefois, le Gouvernement tente de corriger l’erreur à travers un réveil quelque peu tardif qui a été marqué par une déclaration synonyme de « main tendue » du ministre porte-parole du Gouvernement   aux partis politiques et à  la société civile.

 Les Assises Nationales   de la Refondation se sont achevées   sans que l’information sur le projet de chronogramme    pour la (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU VENDREDI 07 JANVIER 2022

MAHAMANE TOURE – NOUVEL HORIZON

1 thought on “SECOUÉ PAR DES PARTIS POLITIQUES ET LA SOCIÉTÉ CIVILE CONCERNANT LE PROJET DE CHRONOGRAMME, LE GOUVERNEMENT TENTE DE RECTIFIER LE TIR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *