mar. Mai 17th, 2022

ALORS QUE LA COUR DE JUSTICE A ORDONNE LE « SURSIS À EXECUTION » DES SANCTIONS DE L’UEMOA 

LE PRESIDENT DE LA TRANSITION DECIDE DE BOUDER LE SOMMET EXTRAORDINAIRE DES CHEFS D’ETAT DE LA CEDEAO  

Estimant que les sanctions économiques et financières imposées à notre pays par la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernements de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) étaient illégitimes et illégales, les autorités maliennes avaient jugé nécessaire de saisir la Cour de Justice de cette organisation sous régionale qui, hier jeudi 24 mars 2022, a fini par trancher en faveur du Mali. Au même moment si le Président de la Transition, le Colonel Assimi Goïta était invité à prendre part à la session extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernements de la CEDEAO d’aujourd’hui vendredi 25 mars 2022 qui doit se tenir  à Accra au Ghana, il a , contre toute attente, décliné l’invitation.

Il est important de retenir que dans (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LE NOUVEL HORIZON DU VENDREDI 25 MARS 2022

TTOUGOUNA A. TRAORE – NOUVEL HORIZON  

2 thoughts on “ALORS QUE LA COUR DE JUSTICE A ORDONNE LE « SURSIS À EXECUTION » DES SANCTIONS DE L’UEMOA 

  1. Большой и знаменитый писатель Лев Толстой цитировал: ” Люди, которые признают войну не только неизбежной, но и полезной и потому желательной, — эти люди страшны, ужасны своей нравственной извращенностью.” А Вы лично согласны с названным мировым писателем ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.