ven. Juin 24th, 2022

L’ECONOMISTE MODIBO MAO MAKALOU À PROPOS DES SANCTIONS DE  LA CEDEAO ET DE L’UEMOA  CONTRE LE MALI

« Il faut continuer à négocier avec la CEDEAO pour que les sanctions puissent être levées »

Sanctionné par la Communauté Economique de l’Afrique de l’Ouest et de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine, le Mali est en grande difficulté sur le plan économique. En effet, Il n’arrive pas à honorer ses engagements financiers vis-à-vis de ses partenaires. En outre, certains vont même loin en disant que la situation économique du pays va empirer si les sanctions ne sont pas levées le plus tôt possible. Deux mois après l’effectivité de ces sanctions, nous avons approché Mr Modibo Mao Makalou, un économiste malien reputé pour ses analyses, afin d’échanger sur les répercussions engendrées par ces sanctions sur notre pays . Selon, les autorités Maliennes doivent rapidement trouver un terrain d’entente pour que les sanctions soient levées afin d’éviter un problème économique très dangereux.

Cela va sans dire, sous embargo depuis le 09 Janvier dernier, notre pays est profondément impacté par les sanctions de la CECDEAO. Cela fait plus de deux (02) mois que les activités économiques internes et transfrontalières sont à l’arrêt. Selon, les observateurs, l’économie du pays est gravement exposée à un possible effondrement dans les prochains mois si les sanctions de la CEDEAO restent maintenues. Aujourd’hui, on ne peut plus parler de croissance économique car le tissu économique du pays se porte déjà mal.

Selon, l’économiste Modibo Mao Makalou, il est primordial de négocier avec l’organisation sous-régionale pour trouver un terrain d’entente afin que les sanctions puissent être levées : « le déficit budgétaire pour 2022 s’établirait à 617,564 milliards de FCFA et (dons inclus) diminuerait de 0,9 point de pourcentage pour s’établir à 4,7% en 2022 contre 5,6% en 2021. Ceci implique que les prévisions de dépenses budgétaires sont supérieures aux prévisions de recettes budgétaires pour un montant de 617,564 milliards de FCFA. Le Gouvernement du Mali généralement finance en grande partie ce déficit budgétaire par des emprunts sur le marché financier de l’UEMOA ainsi qu’avec (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LE NOUVEL HORIZON DU VENDREDI 18 MARS 2022

MAMADOU SEKOU TRAORE – NOUVEL HORIZON

4 thoughts on “L’ECONOMISTE MODIBO MAO MAKALOU À PROPOS DES SANCTIONS DE  LA CEDEAO ET DE L’UEMOA  CONTRE LE MALI

  1. What’s Happening i am new to this, I stumbled upon this I’ve found It absolutely helpful and it has helped me out loads. I hope to contribute & assist other users like its aided me. Good job.

  2. Pretty section of content. I just stumbled upon your blog and in accession capital to assert that I acquire actually loved account your weblog posts. Any way I’ll be subscribing for your feeds or even I achievement you access consistently quickly.

  3. Nice read, I just passed this onto a friend who was doing some research on that. And he just bought me lunch since I found it for him smile Thus let me rephrase that: Thank you for lunch! “Never let inexperience get in the way of ambition.” by Terry Josephson.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.