lun. Juin 27th, 2022

144EME CONSEIL D’ADMINISTRATION DE LA BNDA

 LA BANQUE VERTE   AFFICHE UN BÉNÉFICE NET DE 11, 6 MILLIARDS DE FRANCS CFA AU TITRE DE L’ANNÉE 2021

La Banque Nationale de Développement Agricole (BNDA) a tenu le 18 mai dernier sa 144 -ème session du Conseil d’Administration à Paris en France. Contre 8 milliards de Francs CFA en 2020, la banque verte a réalisé bénéfice net de 11, 6 milliards de Francs CFA courant l’année 2021. Des chiffres qui ont permis aux administrateurs d’adresser un satisfecit à la Direction générale et à l’ensemble des travailleurs de la banque. 

Nonobstant une conjoncture difficile, la Banque Nationale de Développement Agricole a affiché une bonne santé financière au cours de l’exercice 2021.  C’est l’une des principales conclusions ressortie à l’issue de la 144ème session du Conseil d’Administration, de la Banque Nationale de Développement Agricole (BNDA) tenue le 18 mai 2022 à Paris, sous la présidence de M. Moussa Alassane DIALLO, président du Conseil d’Administration.  Des chiffres qui parlent positivement, car, pour la première année d’exercice de la mise en œuvre du 7ème plan quinquennal de développement à moyen terme (PMT7 2021-2025), la banque verte a réalisé un résultat net bénéficiaire de 11, 6 milliards de FCFA, soit une augmentation de 42% par rapport à l’année 2020. « Avec un total bilan de 656,3 milliards de FCFA et des fonds propres estimés à 80 milliards de FCFA, soit 10% de plus qu’en 2020, la banque a injecté 500,7 milliards de FCFA dans l’économie malienne dont 271,4 milliards de francs CFA dans le financement de l’agriculture. Son concours en faveur des petites et moyennes entreprises se chiffre à 120,3 milliards de francs CFA pendant qu’elle a consacré 109 milliards de francs CFA au financement des équipements et de l’habitat en faveur des particuliers.  Il est également utile de retenir que la BNDA détenait au 31 décembre 2021, 10% des dépôts et 13% des crédits bancaires », souligne une note ayant sanctionné la 144 -ème session du Conseil d’Administration de la Banque Nationale de Développement Agricole (BNDA).

Et d’ajouter que : « La qualité des produits et services et le professionnalisme des agents ont permis à l’institution de bénéficier de la confiance de nombre de nos compatriotes. Ainsi, au 31 décembre 2021, la BNDA comptait 381 000 clients, un chiffre qui va crescendo ».

Également face à ces chiffres, les administrateurs n’ont pas manqué d’adresser un satisfécit à la Direction générale et à l’ensemble des travailleurs de la banque. Selon son Président du Conseil d’Administration, M. Moussa Alassane DIALLO, ces performances ne doivent rien au hasard. « Elles sont le fruit de la mise en œuvre des orientations du Conseil d’Administration qui élaborent des stratégies adéquates permettant à la direction générale de la banque d’atteindre des objectifs louables malgré un contexte difficile marqué par la persistance de la crise sanitaire du COVID-19… », a-t-il ajoute tout en soulignant que   les prouesses enregistrées sous la conduite du nouveau Directeur General M. Mary Keita sont autant salutaires. 

Les objectifs du Directeur Général M. Mary Keita

Lors de cette session du Conseil d’Administration tenue à Paris en France, le Directeur général, de la Banque Nationale de Développement Agricole du Mali (BNDA) M. Mary KEITA a accueilli ces bons points avec humilité et les a mis à l’actif de la synergie développée par le Conseil d’Administration, la Direction générale et les braves agents de la BNDA. Il entend également inscrire cette dynamique dans la continuité afin que la banque soit toujours le premier partenaire financier du monde agricole et un acteur clé du développement de l’économie malienne.

Nommé à ce poste depuis le 16 décembre 2021 , lors de la  142 session du conseil d’administration,  comme Directeur général de la Banque Nationale de Développement Agricole du Mali (BNDA).  M. Mary Keita développe   des compétences en markéting bancaire, gestion de la monétique, gestion des risques, mise en place et conduite de programme de lutte contre le blanchissement des capitaux et de financement de terrorisme entre autres.  Pour arriver à l’atteinte de ces objectifs, l’ancien président  de la Commission du Comité Monétaire Nationale de la Conformité de l’Association Professionnelle des banques et Etablissements Financiers du Mali (APBEF),  s’est basé sur des hommes et des femmes qui ont contribué avec lui à assoir et renforcer l’image de la marque de la banque et de consolider sa position stratégique dans le microcosme bancaire malien. Ce qui a d’ailleurs valu à la banque ce résultat net tant apprécié de la part des administrateurs qui étaient réunis à Paris pour la 144eme session du conseil d’administration de la banque nationale de développement agricole du Mali (BNDA).

BABA DEMBELE – NOUVEL HORIZON

51 thoughts on “144EME CONSEIL D’ADMINISTRATION DE LA BNDA

  1. Heya i am for the first time here. I found this board and I find It really useful & it
    helped me out much. I hope to give something
    back and aid others like you aided me.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.