Aller à la barre d’outils
sam. Sep 26th, 2020

6 ANS APRÈS SON DÉPART, L’ÉMOTION EST SI GRANDE

L’armée reconstituée a enfin foulé le sol kidalois, hier

“Arrivée de l’armée reconstituée à Kidal: une avancée majeure dans la mise en oeuvre de l’Accord de paix”, a tweeté la MINUSMA, hier soir. L’attente a été si longue mais l’espoir était au rendez-vous. Après plusieurs années, l’armée malienne fait un retour dans la ville de Kidal occupée par les groupes armés rebelles. Nombreux sont ceux qui attendaient l’entrée de l’armée reconstituée, aujourd’hui vendredi, 14 février 2020. Elle est arrivée plutôt que prévu dans de bonnes conditions sans aucun problème signalé.

Le mariage aura bel et bien lieu, ce vendredi 14 février 2020, à Kidal, la mariée (armée reconstituée) a fait un bon voyage de noces et est bien arrivée à destination (Kidal), où sera célébré le mariage entre le Nord et le Sud à l’occasion de Saint Valentin. L’émotion est grande au Nord comme au Sud, à l’Est et à l’Ouest et surtout le Centre, victime collatérale aujourd’hui des incompréhensions issues des divisions, et qui subit les pires attaques terroristes de l’histoire du Maliba. Face aux colonnes des blindés, pick up, et véhicules lourds, tous les habitants de la ville de Kidal étaient curieux de voir la réalité quand le premier bataillon de l’armée reconstituée a foulé le sol de Kidal Hier.

Oui, l’armée est de retour à Kidal !

Qui a dit que le Mali ne peut plus surmonter les épreuves du temps et s’unir autour de l’idéal, l’intérêt supérieur de la nation? Qui peut infirmer que les grands hommes sont capables de faire des compromis ? Désormais c’est le retour de l’ascenseur. Après les conflits, place aux accolades entres les fils et filles du même pays. Les sceptiques n’auront pas eu le temps de croire. Déjà en début de semaine, dans une interview exclusive donnée à RFI et France 24, le Président Ibrahim Boubacar Keïta anticipait un retour pour vendredi. Les militaires sont donc arrivés avec un jour d’avance. Le bataillon de l’armée malienne reconstituée arrivé dans l’après-midi à Kidal a intégré le camp militaire a pris position dans le camp communément appelé «camp No1» de Kidal. Situé à l’entrée de la ville, sur la gauche, il s’agit du camp traditionnel de l’armée malienne. L’opération a été menée avec une escorte composée de Casques Bleus de l’ONU. Le bataillon avait à sa tête le Commandant Mamadou Kéita. Ils ont été accueillis symboliquement par le gouverneur de la région, le représentant de l’État.

C’est notamment de là qu’elle avait été délogée, en 2014, peu après une visite mouvementée de l’ancien Premier ministre malien, Mousa Mara. Deux tiers (2/3) des militaires de retour sont d’anciens combattants, et de nombreux gestes de solidarité entre adversaires d’hier ont eu lieu, selon des témoins. Des turbans ont par exemple été offerts à des militaires venant du Sud, et qui découvraient pour la première fois cette ville. Cette arrivée est un pas important dans le processus de paix. La mission de l’ONU au Mali a joué un rôle pivot pour la réussite de l’opération. Plus de 200 Casques bleus ont escorté les Forces Armées Maliennes (FAMAs) reconstituées.

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU VENDREDI 14 FÉVRIER 2020

KADOASSO I.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *