Aller à la barre d’outils
lun. Jan 18th, 2021

ALORS QUE NOUS L’AVIONS ANNONCE, IL Y A QUELQUES JOURS

LA LIBERATION DE SOUMAÏLA CISSE ET DE SOPHIE PETRONIN ENFIN OFFICIALISÉE !

Suite à une analyse approfondie du document publié par le Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans (GSIM) en date du lundi 05 Octobre 2020, nous n’avions pas hésité à confirmer que le président de l’Union pour la République et la Démocratie (URD), M. Soumaïla Cissé a été libéré. Si certains en doutaient, notre position n’a pas changé. Pas plus tard qu’hier jeudi 8 octobre 2020, cette information a été confirmée par la Présidence de la République du Mali, le président de la Cellule de Crise mise en place par l’ancien Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, l’ancien Premier ministre, Ousmane Issoufi Maïga et l’Elysée.

Ils sont quatre otages à avoir été libérés, il s’agit de : Soumaïla Cissé, président de l’Union pour la République et la Démocratie (URD), la française Sophie Pétronin et deux Italiens les sieurs Nicola Chiacchio et Luigi Maccalli. Le président de la Cellule de Crise précise que la libération de ces personnalités enlevées par les filiales du Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans (GSIM) a été obtenue grâce aux efforts conjugués des Services de Renseignement, des Forces Armées et de Sécurité, des Partenaires du Mali et de la Cellule de Crise.

En bon analyste, il suffisait de décortiquer le document du Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans (GSIM) piloté par Iyad Ag Ghaly pour voir la direction du vent. Dès la publication de ce document, c’est ce qui a été fait par les analystes du premier quotidien privé du Mali ‘’Nouvel Horizon’’. Ce document du GSIM disait ceci :

« Dieu est grand et gloire à Dieu. Dieu est grand, louange à Dieu. Dieu a béni vos frères dans le groupe # Soutenir l’islam et les musulmans pour mener à bien un processus d’échange au cours duquel 206 lions des lions de l’islam qui ont combattu les envahisseurs croisés et les agents apostats ont émergé. Les moudjahidines ont fait sortir ce grand nombre de prisonniers en échange d’un homme, à savoir l’ennemi de Dieu l’apostat Sumela Sissi, qui a été capturé par les moudjahidines lors d’une opération secrète bénie il y a environ un an. De telles opérations bénies plaisent partout aux musulmans et guérissent leur poitrine, et nous exhortons nos frères dans les groupes djihadistes à effectuer ce type d’opérations étudiées, car une opération élaborée vaut mieux que des dizaines de petites opérations, et voici les signes de la dernière opération ».

Pour rappel, depuis le 25 Mars 2020, le président de l’Union pour la République et la Démocratie (URD), M. Soumaïla Cissé était pris en otage. La française Sophie Pétronin a été enlevée le 24 Décembre 2016 à Gao par le Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans (GSIM).  Si ce sont ces deux qui focalisaient toutes les attentions, à la surprise générale deux italiens ont été ajoutés à la liste à savoir Nicola Chiacchio et Luigi Maccalli.

Nul doute qu’assez de sacrifices ont été consentis par le régime de l’ancien Président, Ibrahim Boubacar Keïta, les partenaires, les autorités de la Transition pour que la libération de ces personnes ayant souffert des mois et des années durant pour certains, soit effective. Bravo donc à tous de près ou de loin qui ont contribué à la libération de ces otages qui retrouveront enfin leurs parents, proches, amis, collaborateurs et camarades de lutte. 

Zone de Texte: Soumaila CISSE Au Palais de Koulouba Hier lors de la rencontre avec le président Bah N’DAWAprès la libération des djihadistes et présumés djihadistes par les autorités maliennes, certains avaient commencé à douter de la bonne foi du Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans (GSIM), désormais il n’y a plus de doute les otages sont tirés d’affaires.

C’est a bord d’un avion de l’Armée de l’Air que les désormais ex otages sont arrivés aux environs de 22 heures, et  ont été accueillis sur le tarmac de l’Aéroport Modibo Keita Bamako-Sénou. Sophie Pétronin a été la première a en sortir et a été accueillie par les cris de son fils « maman ! maman » venu de paris pour l’accueillir. Ce fut ensuite autour de l’honorable soumaïla Cissé et des deux autres otages de sortir de l’Avion. Les retrouvailles furent pleines d’émotions. A Noter que soumaïla Cissé a aussitôt été pris dans les bras de sa femme.

LES COULISSES DE LA LIBERATION

Si ces libérations ont pris aussi longtemps à être confirmées par les autorités, malgré les multiples rumeurs, c’est bien parceque plusieurs vies étaient en jeu et pas uniquement celles de Soumaila Cissé et Sophie Pétronin. En effet, comme nous l’avion annoncé, et selon le communique du GSIM d’Iyad AG GHaly, soumaïla Cissé avait été libéré en début de semaine, date à laquelle le communique avait été diffusé. Néanmoins le sort des autres otages n’étaient pas encore fixé. L’autre élément est la nécessité pour les autorités ayant participé à ces libérations de s’assurer de la bonne santé physique et mentale des anciens otages et d’effectuer certaines vérifications, tout en leur permettant de se reposer et reprendre leurs esprits un minimum après tout ce temps passé en captivité auprès de djihadistes.

LE FILS DE SOPHIE PETRONIN A BAMAKO DEPUIS LE MARDI POUR ACCUEUILLIR SA MERE 

Sébastien Chadaud, fils de Sophie Pétronin s’est rendu à Bamako depuis le Mardi, dès l’annonce de la libération de sa mère. La libération de cette dernière lui ayant été personnellement confirmée. Il a quand même fallu attendre quelques heures encore avant de finalement pouvoir la serrer dans ses bras. Pour rappel, Sophie Pétronin était le dernier otage français dans le Monde. A l’arrivée elle a été accueillie par son fils et l’ambassadeur de France au Mali qui étaient tous deux présents sur le tarmac de l’Aéroport Modibo Keita de Bamako, Sénou.

Juste après leur arrivée, les ex otages ont été reçus a Koulouba par le président de la transition, Bah N’Daw et les autorités en place.

Zone de Texte: Sophie Petronin Au Palais de Koulouba Hier lors de la rencontre avec le président Bah N’DAWIl est bon de noter que ces libérations constituent un soulagement pour plusieurs familles et l’ensemble des populations maliennes et françaises. Hormis les échanges de prisonniers, d’amples informations concernant les autres éléments de rançons n’ont pas encore été fournies. Nous y reviendrons très vite dans nos prochaines parutions.

Tougouna A. TRAORE – NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *