TOUT EST RENTRE DANS L’ORDRE !

Dernièrement, l’Assemblée Nationale conviait les élus de la législature écoulée à restituer les biens dédiés à leur fonction. Décision qui contrastait avec le fait que des anciens pensionnaires de Bagadadji n’avaient pas émargé depuis deux (02) mois. Désormais, c’est chose faite !

Après l’étape de la Cour Constitutionnelle, le Parlement est devenu actif. Vu que l’administration de Bagadadji n’était pas en place, une gestion transitoire a pris forme de facto. En la matière c’est le Secrétaire général Modibo Sidibé (ne pas confondre avec le PM) qui a pris les choses en main. Après avoir convié les nouveaux députés à s’enregistrer, il avait fait part des biens des élus recalés ou perdants des dernières législatives écoulées.

Un communiqué fut diffusé à cet effet invitant les chefs de groupes, présidents de commissions et parlementaires privilégiés à s’exécuter. Sauf que ce qui ne se dit pas, c’est qu’il y avait un arriéré de deux (02) mois de salaires à l’endroit des députés sortants. Pouvaient-ils accepter de restituer ce qui leur est demandé alors qu’on leur doit chacun plus de 3 millions de FCFA ?

Il aura fallu que la rentrée parlementaire prenne forme et arrive à mi-chemin pour que la situation se décante.

Le Questeur sortant, Mamadou Diarrassouba est (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU VENDREDI 22 MAI 2020

BAMOÏSA

Share:

Leave a reply